Huit dates qui ont fait Hubert Bourdy

Crédit : Scoopdyga (Archives)

Mercredi 29 juin - 14h03 | Léa Errigo et Johanna Zilberstein

Huit dates qui ont fait Hubert Bourdy

Véritable homme de cheval, cavalier émérite et marchand de chevaux, Hubert Bourdy a marqué les sports équestres. Sa disparition le 25 juin 2014 a marqué les esprits. Près de deux ans jour pour jour après la disparition de cette figure du saut d’obstacles tricolores, GrandPrix-Replay revient en huit dates sur sa vie et sa carrière.

 - Huit dates qui ont fait Hubert Bourdy

Le Tricolore et Morgat*ENE aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.
Crédit : FEI/Kit Houghton

1957 : Hubert Bourdy est né le 5 mars à Troyes. Il commence l’équitation à l’âge de onze ans et monte une écurie de propriétaires à dix-huit ans. Plongé dans la sphère équestre depuis son plus jeune âge, le cavalier ne s’imagine pas faire autre chose.

1983 : Cette année signe sa première victoire significative puisque le cavalier remporte la médaille d’or lors des Jeux méditerranéens. Le début d’un palmarès éloquent pour le Tricolore.

1988 : Un an après avoir intégré l’équipe de France, Hubert Bourdy participe aux Jeux olympiques de Séoul avec Morgat*ENE. L’équipe de France, au sein de laquelle il côtoie Pierre Durand, Michel Robert et Frédéric Cottier, remporte la médaille de bronze. L’année suivante, il s’installe à Marlieux dans l’Ain où il restera durant de nombreuses années.

1990 : La moisson de médailles est lancée pour le cavalier ! Cette année-là, lors des Jeux équestres mondiaux de Stockholm, il est médaillé d’or par équipes aux côtés d’Éric Navet, Pierre Durand et Roger-Yves Bost. En selle sur Morgat*ENE, il décroche également la médaille de bronze en individuel.

1992 : Après Séoul, la France est de retour dans la course olympique. C’est à Barcelone que les Vestes bleues montent sur la troisième marche du podium équipes et se décorent de la médaille de bronze lors de ces Jeux olympiques d’été. Hubert Bourdy est alors associé à Razzia du Poncel.

1993 : La France semble pouvoir compter sur une équipe qui marche, abonnée aux podiums. Toujours en selle sur Razzia du Poncel, Hubert Bourdy et ses compatriotes Michel Robert, Éric Navet et Hervé Godignon décrochent la médaille de bronze lors des championnats d’Europe de Gijón, en Espagne.

 - Huit dates qui ont fait Hubert Bourdy

Hubert Bourdy, en selle sur Eve des Etisses lors des championnats de France en 2003.
Crédit : Scoopdyga (archives)

2003 : Le Tricolore remporte le Grand Prix CSI 5* de Valkenswaard avec Eve des Étisses. L’année suivante, il participe à la victoire de son équipe dans la Samsung Super League (devenue aujourd’hui circuit Coupe des nations). Deux ans plus tard, le Français s’illustre à domicile en remportant le Grand Prix CSI 5*-W de Bordeaux. Il enchaîne ensuite les belles performances, gagnant notamment le Grand Prix CSI 5* de Sao Paulo en 2007 et terminant deuxième de celui de Calgary.

2009 : Hubert Bourdy met de côté sa carrière sportive pour se consacrer à son autre activité, marchand de chevaux. Il a ainsi découvert de nombreux cracks qui sont ensuite passés sous la selle de grands cavaliers. Ainsi, il a vu passer dans ses écuries de nombreux cracks tels qu'Easy Boy, Cyrenaïka, la championne de Philippe Léoni, Helios, sixième aux championnats d'Europe d’Arnhem, Flèche Rouge et Olympic qui ont participé aux Jeux olympiques d’Athènes avec le Néerlandais Leopold van Asten et le Suisse Steve Guerdat. Il a aussi rencontré Lacroix 9 qui a réalisé une carrière au plus haut niveau sous la selle du Britannique Robert Withaker puis de l’Irlandais Denis Lynch.

À lire également...

Réagissez