Les Pays-Bas triomphent et la France s'accroche à Rotterdam

Karen Tebar et Don Luis ont été éblouissants dans la Reprise Libre en Musique.
Crédit : Johanna Zilberstein

Samedi 25 juin - 23h53 | À Rotterdam, Johanna Zilberstein

Les Pays-Bas triomphent et la France s'accroche à Rotterdam

Comme hier dans le CSIO, la domination des Pays-Bas n’a pas fait un pli aujourd’hui dans le deuxième acte du CDIO 5* de Rotterdam. D’abord dans le Grand Prix Spécial, portés par un duo Adelinde Cornelissen/Jerich Parzival dans sa forme d’antan, puis dans la Reprise Libre en Musique, où Diederik van Silfhout et Arlando ont fait office de chefs de file. Pourtant dans les deux épreuves, la victoire est allée en mains étrangères puisque l’Américaine Laura Graves s’est offert le premier test avec Verdades et la Suédoise Tinne Vilhelmson-Silfvén le second sur Don Auriello. Côté Tricolores, de bonnes choses, et une soirée terminée en fanfare avec la magnifique reprise de Karen Tebar et Don Luis, qui approchent des 80%.

 - Les Pays-Bas triomphent et la France s'accroche à Rotterdam

Ludovic Henry et After You ont montré de réels acquis.
Crédit : Johanna Zilberstein

L’ESSENTIEL
C’est le Grand Prix Spécial qui a ouvert les hostilités de cette soirée entièrement consacrée au dressage à Rotterdam. Pour les Pays-Bas, leaders à l’issue du Grand Prix, Adelinde Cornelissen et Hans-Peter Minderhoud avaient opté pour ce test. Bien en a pris à la première, qui a présenté un Jerich Parzival au meilleur de sa forme, réussissant à le gérer d’une manière remarquable, ce qui lui vaut la moyenne de 76.725%. Le vainqueur de la finale Coupe du monde, lui, a été un peu moins brillant que jeudi, dans le Grand Prix, et sort avec 72.353%, lourdement pénalisé pour une erreur de tracé. Deuxièmes au classement final, les Américains ont dû composer avec les reprises Kasey Perry-Glass et Laura Graves, aux deux extrêmités. Car si la première, associée à Goerklintgaards Dublet, sort avec un score plutôt moyen de 71.765%, la seconde et son Verdades décrochent 77.714% et la victoire individuelle. Quant aux Suédois, si la performance de Rose Mathisen et Zudenwind (67.412%) n’est pas à garder dans les annales, celle de Juliette Ramel et Buriel a le mérite de servir l’équipe puisqu’avec ses 73.431%, le couple termine sur le podium individuel.
Juste après la Reprise Libre a pris le relai. Côté Néerlandais, c’est une fois encore la reprise de Danielle Heijkoop et Siro (73.675%) qui est effacée du compteur de l’équipe alors que celle de Diederik van Silfhout et Arlando transporte les juges, qui leur accorde la deuxième place (79.475%). Dans l’équipe américaine, même scénario puisque Shelly Francis est à nouveau le maillon faible avec Doktor (72.800%) alors que Steffen Peters et Legolas déroulent une reprise à couper le souffle, où ils enchaînent passage et pirouette au galop. Chez les Suédois, si Patrik Kittel a une nouvelle fois mis le feu grâce aux musiques de Lionel Richie sur Deja (78.675%), ça n’a pas été suffisant pour faire bonne figure face à Tinne Vilhelmson-Silfvén, qui s’impose une nouvelle fois comme le maillon fort de cette délégation suédoise avec Don Auriello (79.750%).

 - Les Pays-Bas triomphent et la France s'accroche à Rotterdam

Amorak apparaît quant à lui plus détendu à chacune de ses sorties.
Crédit : Johanna Zilberstein

LES BLEUS
C’est Pierre Volla et Stéphanie Brieussel qui sont partis à l’assaut du Grand Prix Spécial. Le Stéphanois a été le premier à s’élancer. S’il déroule une belle reprise, le sans-faute n’est toujours pas là avec des fautes dans le piaffer et le travail au pas. Mais, même si on peut reprocher à Badinda Altena de manquer parfois un peu de symétrie, le travail au galop semble meilleur. Malgré tout, ’’les points ne sont pas là’’ comme le soulignait le cavalier, qui doit se contenter d’un sévère 69.882%. Passée juste après, Stéphanie Brieussel montre, elle aussi un travail en progrès, malgré des problèmes de régularité, notamment dans le piaffer. Elle est notée à 68.314%.
Dans la Reprise Libre en Musique, Ludovic Henry ouvre le bal avec After You. Comme jeudi, le couple pêche un peu dans le passage, mais également dans le travail au galop (zig-zag et changements de pieds). Malgré tout, de réels acquis ressortent de cet enchaînement, évalué à 69.925% par les juges. Parmi les trois derniers à s’élancer, Karen Tebar a présenté une magnifique et nouvelle RLM sur le thème des chansons françaises. Même avec quelques petites fautes, la reprise est techniquement très bonne et permet à la dresseuse et à Don Luis de sortir du rectangle avec la moyenne de 78.375%, qui permet à la France de remonter à la quatrième place du classement par équipes.
 
Les résultats ici

À lire également...

Réagissez