’’Orient n'a pas la même forme qu'avant’’, Philippe Guerdat

Crédit : Scoopdyga (archives)

Samedi 25 juin - 10h50 | À Rotterdam, Johanna Zilberstein

’’Orient n'a pas la même forme qu'avant’’, Philippe Guerdat

Voici la réaction de Philippe Guerdat, sélectionneur national, à l’issue de la Coupe des nations de Rotterdam, où la France termine septième avec douze et seize points dans les deux manches :

’’On en a fait des fautes ! Ceci dit, il ne faut pas sortir les choses de leur contexte : nous présentions une équipe A et B. Il y avait deux couples en avance (Pénélope Leprevost/Flora de Mariposa et Kevin Staut/Rêveur de Hurtebise*HDC) et deux autres qui faisaient leur retour. Ainsi, Qlassic, qui a beaucoup couru en individuel cette saison, faisait son retour en Coupe des nations. Malgré les résultats (huit puis douze points, ndlr), je ne peux pas dire de mal de ce cheval : c’est l’un de ceux qui ont le plus gagné en France et il a un sacré palmarès. Peut-être est-ce moi qui lui porte malchance, mais il a de la peine à passer en Coupe des nations et a tendance à abandonner quand il fait une faute.
Quant à Orient Express*HDC, je n’ai jamais caché que c’était mon coup de cœur. J’ai toujours pensé qu’il était plus facile, plus réalisable de gagner une médaille aux Jeux olympiques avec un Orient en pleine forme. C’était un coup de poker de venir ici, notre dernière chance et nous avons essayé. Malheureusement, je pense que c’était encore un peu tôt pour lui, il n’est pas encore prêt et n’a pas la même forme qu’avant. Cette année, il a eu plusieurs petits problèmes de santé et, si ce n’était rien de grave à chaque fois, ils se sont accumulés, ce qui rend toujours les choses un peu plus compliquées. Maintenant, nous n’allons pas prendre de décision à chaud, nous allons en parler tous ensemble. Pour moi, la situation est difficile car j’ai beaucoup d’affection pour Patrice, que j’ai accompagné aux Jeux équestres mondiaux et qui fait un parcours fantastique depuis que je suis à la tête de l’équipe de France. C’est celui dont je suis le plus proche et j’ai beaucoup de peine pour lui. Je sais les sacrifices qu’il a fait pour aller aux Jeux olympiques. Il a été très bien entouré, par ses propriétaires notamment (Armand et Emmanuèle Perron-Pette, ndlr) mais je crois qu’il faut se rendre à l’évidence.
Quant à Pénélope, c’est Mademoiselle Sans-Faute en Coupe des nations. C’est bien d’avoir un couple leader comme celui que forment Pénélope et Flora dans une équipe. Aujourd’hui, Pénélope avait moins de pression car elle partait alors que nous étions loin de la victoire, mais elle n’a pas eu de sursis sur son parcours et a tout fait avec facilité. C’est toujours plus avantageux de pouvoir compter sur un leader.
Maintenant, nous allons prendre le temps de discuter et de débriefer tous ensemble. Lundi, il y aura un contrôle vétérinaire pour tous les chevaux, puis nous nous rendrons aux CSI 5* de Paris et de Knokke, bien que je ne pense pas que tous les chevaux qui ont sauté à Rotterdam sautent à Paris. Après cela, nous verrons. Il y aura un nouveau contrôle vétérinaire, puis je soumettrai ma sélection au Comité olympique, avant de l’annoncer le 13 juillet au soir.’’

À lire également...

Réagissez