Jeanne Sadran, le double cursus royal

Crédit : PSV Morel

Lundi 20 juin - 10h22

Jeanne Sadran, le double cursus royal

Septième et meilleure Française des championnats d'Europe Enfants à Wiener-Neustadt, l'été dernier en Autriche, Jeanne Sadran, quinze ans dans quelques semaines, vient tout juste de remporter le Grand Prix du CSIOP de Fontainebleau... à poney donc. Comme bon nombre de ses conscrites, la souriante jeune fille évolue avec succès dans les deux catégories, un cursus très en vogue ces dernières années.

Licenciée au poney-club de la Seillonne de Marie-Reine Périé, Jeanne Sadran est à l'aise dans ses baskets. Souriante, polie et pragmatique, la Toulousaine jongle pour le moment assez facilement entre l'école, ses poneys et ses chevaux. ''J'essaie de m'avancer au maximum dans mes cours'', confie la jeune fille, qui s'apprête à passer son Brevet. ''Au lycée, j'aurai des horaires aménagés qui me permettront de continuer à monter de manière régulière.'' S'orientera-t-elle vers une carrière de cavalière professionnelle, rêve de nombreuses passionnées d'équitation de son âge? ''Je ne sais pas encore. Ce serait super, mais j'en suis encore loin et je suis aussi attirée par des études de médecine. Je verrai bien!'', lâche-t-elle, réaliste. Actuellement, Jeanne monte à cheval tous les jours, sous les conseils de Marie-Reine Périé. Régulièrement, le Provençal Eric Muhr vient encadrer quelques-unes de ses séances de saut. ''Je vais aussi m'entraîner chez lui avant les grands rendez-vous.''
Il ne faut pas remonter bien loin pour dénicher les premiers succès de Jeanne, assez régulière depuis qu'elle a débuté la compétition en 2010, et notamment bien classée à plusieurs reprises à Lamotte-Beuvron avec Héritage Harcourt (Rex Harcourt). ''Je n'étais pourtant pas très contente de moi'', se souvient, amusée, la cavalière: ''J'ai loupé plusieurs podiums en faisant des erreurs de parcours dans mes barrages!'' L'un des meilleurs souvenirs de la jeune fille reste néanmoins une jolie quatrième place en Poney 1B en 2013 avec Telline Ravignan (Mistral Olivier), ''une super ponette qui a ensuite été sacrée championne de France avec ma petite soeur, Louise''.

Ce portrait richement illustré est à lire dans son intégralité dans le numéro de juin de Grand Prix Magazine.

Abonnez-vous à Grand Prix Magazine ici
Ou achetez le numéro de juin ici

À lire également...

Réagissez