Qui pour remplacer Bromont ?

Le X-Bionic Sphere de Samorin présente parmi ses atouts une magnifique piste en herbe.
Crédit : Filip Kusilev/Master QEP/FBIPP

Jeudi 16 juin - 15h53 | Léa Errigo et Johanna Zilberstein

Qui pour remplacer Bromont ?

Alors que l’organisation des Jeux équestres mondiaux de Bromont, censés avoir lieu en 2018, connaît de nombreux déboires, la question d’un remplacement du pays hôte semble plus que jamais d’actualité. Seulement voilà : un site capable d’accueillir huit disciplines et dont l’organisation serait prête à recevoir le monde équestre en seulement quelques mois, voire quelques semaines, est plutôt monnaie rare. GrandPrix-Replay a dressé la liste de quatre sites voués à l’organisation des plus beaux championnats.

 - Qui pour remplacer Bromont ?

Le magnifique complexe de la Soers n'est plus à présenter tant il est mythique.
Crédit : DR

Aix-la-Chapelle (Allemagne)
Nom : Soers
Localisation : Aix-la-Chapelle, à 4km du centre-ville.
Nombre de terrains : un immense stade principal auquel s’ajoutent deux carrières en sable, un manège, une carrière en herbe et un parcours de cross qui fait également marathon d’attelage.
Places assises : 40 000 places dans le stade principal et 6 000 dans le stade de dressage.
Championnats accueillis : Jeux équestres mondiaux 2006, championnats d’Europe 2015.
Capacité d’accueil pour les chevaux : 400 boxes permanents.
Points forts : Les installations sont centralisées, en plus des espaces sportifs, un centre vétérinaire est mis à disposition. De plus, l’équipe organisatrice a maintenant une très belle et longue expérience, puisque le fameux CHIO, regroupant cinq disciplines, y est organisé chaque année. Si le manège n’est jamais exploité pour les compétitions, servant le plus souvent comme piste de détente, les organisateurs ont déjà su faire face au problème lors des JEM et des championnats d’Europe, où ils ont facilement reçu les épreuves de reining et voltige. Un toit amovible avait ainsi été installé sur le stade de dressage.
Point(s) faible(s) : Techniquement, rien ne cloche à Aix-la-Chapelle, qui accueille chaque année de mini-JEM. Cependant, le concours est sponsorisé par Rolex, ce qui ne devrait pas plaire à Longines, sponsor titre des Jeux équestres mondiaux.
Le petit + : Le mythique stade d’Aix-la-Chapelle est la Mecque des sports équestres. Aucun lieu ne peut rendre un championnat plus mythique.

Samorin (Slovaquie)
Nom : X-Bionic Sphere
Localisation : Samorin, à moins de 30km de Bratislava.
Terrains : six pistes extérieures, trois en herbe et trois en sable, ainsi que deux manèges couverts et une piste de galop fibrée.
Places assises : 3 300 places dans le stade principal, 500 dans chacun des manèges.
Capacité d’accueil pour les chevaux : 683 boxes en durs répartis sur deux types d’écuries (hiver et été).
Championnats accueillis : championnats d’Europe d’endurance 2015, championnats du monde d’endurance 2016.
Point(s) fort(s) : En organisant les championnats d’Europe d’endurance l’an passé, la X-Bionic Sphere n’a montré qu’une toute petite partie de ce qu’elle pouvait offrir. Avec ses six pistes extérieures et ses deux manèges, l’endroit peut facilement accueillir chacune des huit disciplines reconnues par la Fédération équestre internationale, y compris le reining et la voltige, qui nécessitent impérativement une piste couverte. De plus, une clinique vétérinaire est située à proximité des carrières et des boxes. Tout est mis en place pour répondre aux besoins et au bien-être des cavaliers et de leurs chevaux. D’ailleurs, le Bureau de la FEI a une nouvelle fois prouvé que la nouvelle capitale slovaque des sports équestres savait le séduire, lui confiant les championnats du monde d’endurance, prévu dans seulement trois mois.
Point(s) faible(s) : Pas sûr que les 3 300 places assises soient suffisantes pour accueillir les passionnés venus du monde entier. En cas de Jeux mondiaux, des travaux devront être effectués dans ce sens, afin de monter des tribunes provisoires.
Le petit + : Le X-Bionic Sphere risque bien de devenir un haut lieu du sport en Slovaquie. Son appellation futuriste est à la hauteur des prestations proposées. Pouvant accueillir vingt-sept disciplines olympiques sur 1 000 000 m2, ces installations modernes répondent à une réelle demande dans le domaine du sport.

 - Qui pour remplacer Bromont ?

Le Kentucky Horse Park a déjà l'expérience des Jeux équestres mondiaux.
Crédit : DR

Lexington (Kentucky, États-Unis)
Nom : Kentucky Horse Park
Localisation : situé à moins de 20km du centre de Lexington.
Nombre de terrains : trois terrains majeurs, complétés par un complexe sportif dédié au hunter, discipline phare du pays, une carrière pour le travail des chevaux, cinq carrières de dressage et deux réservées à l’échauffement, ainsi qu’un terrain de cross et un de steeplechase.
Places assises : 20 000 places assises temporaires avaient été installées en 2010.
Championnats accueillis : Jeux équestres mondiaux en 2010.
Points forts : Le Kentucky Horse Park est l’un de plus grands complexes sportifs sur le continent américain. Hôte des JEM en 2010, Lexington a su prouver sa capacité à accueillir un tel événement et était d’ailleurs le premier hôte des JEM du continent américain.
Points faibles : Même problème que pour Aix-la-Chapelle puisque le Kentucky Horse Park est sponsorisé par Rolex…. On ajoutera également les politiques drastiques quant aux règles sanitaires, qui pourraient rendre difficile l’organisation d’un championnat au pied levé.
Le petit + : Véritable temple du cheval, le Kentucky Horse Park propose également des attractions, un terrain de camping et dispose de plusieurs espaces permettant d’accueillir les délégations au plus près du terrain.

 - Qui pour remplacer Bromont ?

al-Shaqab est un habitué des CHIO même s'il n'a encore accueilli aucun championnat.
Crédit : DR

al-Shaqab (Qatar)
Nom : al-Shaqab
Localisation : ar-Rayyan, à 15km de Doha.
Nombre de terrains : une carrière, un manège et un terrain de détente.
Places assises : 6 000 places assises dans le manège.
Capacités d’accueil pour les chevaux : 100 boxes permanents.
Championnats accueillis : aucun pour l’instant.
Points forts : Véritable complexe sportif, al-Shaqab propose des installations modernes et complètes. Des écuries de saut d’obstacles, de dressage et d’endurance sont installées, ainsi qu’un centre vétérinaire.
Points faibles : Même si le CHIO organisé chaque hiver est fréquenté par les meilleurs cavaliers du monde, le Qatar reste une décision lointaine de l’Europe et de l’Amérique du Nord, où sont basés une très grande majorité des cavaliers.
Le petit + : À la pointe de la modernité, un pôle dédié à l’hydrothérapie est mis à disposition, comprenant notamment un marcheur, une piscine et un jacuzzi pour les chevaux. Plusieurs hébergements sont également à disposition des grooms, des cavaliers et du staff. La culture n’est pas en reste puisqu’on trouve également à proximité un musée retraçant l’histoire des chevaux au Qatar.

À lire également...

Réagissez