Conor Swail impose sa Martha Louise au CSI 5* de Calgary

Conor Swail et Martha Louise se sont imposés d'une main de maître dans le Grand Prix du CSI 5* de Calgary.
Crédit : Crédit Sportfot

Dimanche 12 juin - 10h16 | Marie de Pellegars-Malhortie

Conor Swail impose sa Martha Louise au CSI 5* de Calgary

Samedi, la mythique piste en herbe de Calgary a reçu le Grand Prix du CSI 5* de Calgary. Un beau plateau de cavaliers s’est élancé sur un parcours intéressant puisque monté par le chef de piste qui officiera à Rio de Janeiro dans quelques semaines. L’Irlandais Conor Swail n’a fait qu’une bouchée de ses concurrents aux commandes de Martha Louise.  

Trente-trois couples étaient au départ du Grand Prix du CSI 5* de Calgary hier. Seuls cinq d’entre eux sont parvenus à trouver la clé du parcours monté par le Brésilien Guilherm Jorge, chef de piste des prochains Jeux olympiques.
 
Kara Chad s’est quant à elle vue privée de barrage après que le chronomètre a affiché un point de temps dépassé. Une belle performance néanmoins pour la jeune Canadienne, vingt ans seulement, qui fait encore ses armes à ce niveau d’épreuve.
 
Certains des meilleurs couples du monde ont manqué quelque peu de chance à l’image de l’Allemand Philipp Weishaupt associé à Chico 784 ou encore des Canadiens Tiffany Foster avec Tripple X III et Yann Candele sur First Choice 15 qui ont chacun écopé de quatre points et se classent respectivement septième, huitième et neuvième.
 
Ce Grand Prix a également été l’occasion de voir à l’œuvre le couple formé par Taizo Sugitani porté par Imothep, l’ancien crack de Darragh Kenny passé sous pavillon japonais depuis un an. Pour leur premier Grand Prix 5*, le duo écope de cinq points synonymes d’une quinzième place.
 
 

Un Irlandais sur le continent américain

Conor Swail, seul Européen confronté aux Américains et Canadiens dans ce barrage ne s’est pas laissé faire. En selle sur sa fille de Maloubet de Pléville, l’Irlandais a bouclé un barrage parfait en 40’66 lui permettant ainsi de doubler de quelques dixièmes le champion olympique Éric Lamaze. Le Canadien avait alors misé sur sa Fine Lady 5. À l’issue de cette épreuve, le cavalier a d’ailleurs annoncé qu’il avait ainsi choisi sa fille de Forsyth pour s’envoler à Rio de Janeiro. Le podium a été complété par l’Américain Rich Fellers aidé de son infatigable Flexible franchissant la ligne d’arrivée en 43’77. Âgé de vingt ans le fils de Cruising n’a pas effleuré une barre de la compétition.
 
Leurs compatriotes Jonathan McCrea et Aristoteles V ont dû se contenter de la quatrième place car s’ils n’ont pas commis de faute, leur chronomètre de 49’72 n’était pas suffisant.
Le top cinq est clôt par l’Américaine Maggie Mc Alary qui, portée par HH Ciske van Overis, n’a pas réussi à réitérer sa performance et poussé une barre à terre au barrage.
 
Les résultats ici. 
 

À lire également...

Réagissez