Denis Lynch en All Star cannoise

Denis Lynch et All Star se sont offert le tapis rouge de Cannes ce soir.
Crédit : LGCT / Stefano Grasso

Vendredi 10 juin - 23h41 | À Cannes, Yeelen Ravier

Denis Lynch en All Star cannoise

La première épreuve d'envergure du CSI 5* de Cannes s'est déroulée dès 21h15, dans le beau stade des Hespérides. Après une première très subtile et un barrage à quatre, c'est Denis Lynch qui a été félicité sur All Star 5. Maikel van der Vleuten et Daniel Deusser ont accompagné l'Irlandais sur le podium.

Une première manche subtile et difficile

Le fameux chef de piste Uliano Vezzani a construit ce soir une épreuve très technique et subtile. L'Italien, en plus du chronomètre imparti relativement court, a disposé techniquement ses combinaisons, notamment le double numéro dix et le triple, aux cotes d'1,55m. Les premiers ont eu bien du mal à se sortir indemnes de la construction. Éclaireur, Olivier Robert a écopé de cinq points, associé à Fidel Castro v. Withoeve. Dix-huit points au total pour Jane Richard-Philips, en selle sur Calinesse de Guldenboom, qui a notamment pêché sur l'ultime obstacle, un vertical sur bidet. Un point de pénalité de plus pour Athina Onassis et Contanga 3. Malgré une habituelle aisance sur les barres, Quadros, monture de Marco Kutscher, a fait tomber deux barres, entre autres l'entrée de double numéro dix, abordé par une distance subtile. Cinquième mondial, le champion Scott Brash, aux rênes de Hello Forever, a lui manqué de réaliser le score parfait mais le vertical creux numéro onze a eu raison de lui. Même scénario pour le Français Fabrice Dumartin. Très en forme en ce moment, il n'a pu empêcher une faute de son fils de Diamant de Semilly, His Black Diamond v. Arke, sur l'oxer numéro douze, avant-dernier élément du tour. Le premier sans-faute a finalement été réalisé par Julien Epaillard. Devant un public enthousiaste, Cristallo A LM n'aura effleuré aucun obstacle. Pour son anniversaire, Steve Guerdat n'a malheureusement pas pu l'imiter, pêchant dès l'oxer un. Roger-Yves Bost, aux commandes de Sunshine du Phare, sa descendante de Kannan, a accusé huit points, malgré de bonnes choses. À sa suite, Kevin Staut a déroulé un joli passage jusqu'aux deux derniers obstacles. Bon comportement tout de même pour Aran, débutant à ce niveau.

Alors que Rodrigo Pessoa fait chuter une barre, Maikel van der Vleuten et Daniel Deusser, accompagnés des VDL Groep Quatro et Hidalgo VG, ont quitté la piste sans pénalité, se qualifiant pour le barrage. Simon Delestre, associé à sa Utah d'Aiguilly, a réussi à accrocher une sixième place avec un rapide passage à quatre points. Parti en trente-troisième position, Denis Lynch a boucler le nombre de barragistes à quatre avec le puissant All Star 5. Robert Breul, juché sur Bashka de Mortinsart, a essuyé deux fautes. Marcus Ehning, avec le caractériel Singular LS La Silla, a lui hérité de cinq points.

Un barrage tout en vitesse

Parti en ouvreur tout comme en première partie, Julien Epaillard a fait tourner court et galoper son Cristallo A LM. Finalement, le couple a franchi la cellule d'arrivée en 33"93 mais a emporté la barre d'un haut vertical en milieu de tour. Maikel van der Vleuten, à son tour, s'est élancé dans un bon rythme. Le Néerlandais est arrivé avec un chronomètre de 35"30 sans pénalité, associé à VDL Groep Quatro. Daniel Deusser a lui préféré jouer la sécurité en bouclant son tour en 36"07 avec Hidalgo VG, s'installant derrière son prédécesseur. Denis Lynch, dont la victoire dépendait, n'a pas hésité et a allongé les fameuses et réputées foulées d'All Star 5, n'effleurant aucune barre en 34"93. L'Irlandais a donc signé une belle victoire, qu'il n'aurait cependant pas profité sans la faute de Julien Epaillard, qui était plus rapide d'exactement une seconde.

 

À lire également...

Réagissez