''Je n'ai plus d'objectif précis, à part celui de me faire plaisir'', Fabrice Dumartin

Crédit : Scoopdyga

Mardi 07 juin - 17h00 | Léa Errigo

''Je n'ai plus d'objectif précis, à part celui de me faire plaisir'', Fabrice Dumartin

Vainqueur du Grand Prix CSI 3* d'Arezzo avec Cannavaro fin avril dernier, Fabrice Dumartin a pris part au CSIO 5* de St-Gall et à sa Coupe des nations le week-end dernier. En selle sur son hongre de dix ans, le Tricolore a participé à la deuxième place de la France. De retour après ce week-end riche en sport, le cavalier dresse le bilan de ce concours et présente son programme pour GrandPrix-Replay.

GrandPrix-Replay : Vous rentrez tout juste de St-Gall, quel bilan tirez-vous de ce concours ?
Fabrice Dumartin :
C'est la première fois que je courrais à St-Gall. Nous avons eu de la chance. La piste est agréable, il n'a peu, ou pas, plu nous avons donc limité les dégâts. En terme de résultats, être deuxième à St-Gall c'est une super belle performance pour nous tous. Il y avait certaines équipes premières, nous ne partions peut-être pas parmi les favoris mais nous avons réussi à obtenir ce score. De plus, nous faisons trois parcours sans-faute en deuxième manche. C'est un moment très agréable, un vrai plaisir ! J'étais extrêmement mauvais en première manche et j'étais très embêté pour mon équipe. 

GPR. : Comment avez-vous vécu ce retour en Coupe des nations?
F. D. :
C'est du bonheur, une belle ambiance avec des gens formidables ! C'était quelque chose que je n'avais pas vécu depuis longtemps, la dernière fois c'était à Falsterbo en 2009. C'est un joli retour mais je ne suis pas certain qu'il y en ait beaucoup puisqu'il n'y a pas beaucoup de CSIO de très belle envergure où vont aller les Français. Il y aura toujours des cavaliers plus compétitifs que moi pour participer aux très beaux rendez-vous. Pour moi, l'objectif est de tirer du plaisir de ces instants-là, j'ai eu beaucoup d'émotion ce vendredi et cela restera un très grand moment de plaisir !

GPR. : Comment va Cannavaro ? Quel est son programme ?
F. D. :
Il va bien. Avant St-Gall, il a remporté le Grand Prix Pro 1 de Cabourg. Il a été extrêmement bon quand j'ai, à peu près, bien fait les choses et dans le cas contraire, il n'a pas pu faire mieux que ce dont il était capable. Je ne lui trouve pas de défaut. C'est un jeune cheval qui est très en forme, toujours content et qui a une santé de fer. Il a du sang, beaucoup de moyens et de respect. Il est formidable ! Il suffit juste de bien s'en occuper pour qu'il soit sans faute, même à La Baule ou à St-Gall.
Ce week-end nous serons à Cannes pour le CSI 5*. C'est aussi pour cela que je n'ai pas couru le Grand Prix à St-Gall dimanche, pour qu'il arrive en forme.

GPR. : Vous évoluez également avec His Black Diamond van't Arke, quel est l'objectif avec lui ?
F. D. :
À St-Gall, Black Diamond a participé à la grosse épreuve du premier jour, puis à celle de samedi. Cela va vite pour lui, c'est un cheval qui n'a pas beaucoup d'expérience, il a seulement neuf ans. Il permet d'épauler Cannavaro, il court donc des épreuves un peu difficiles. Ce cheval a un potentiel exceptionnel. Il a plus de moyens que Cannavaro, il a plus de force et de souplesse. Mais c'est un cheval qui est un peu plus compliqué. À St-Gall, le deuxième jour, il a eu peur en piste. Il est grand et long. Il est encore vert et il a besoin d'une formation musculaire. C'est un cheval qui a besoin de se durcir physiquement pour faire ce que Cannavaro fait. Il est donc là pour l'épauler mais également pour faire un jour, la même chose que lui. 

J'ai également un cheval de huit ans, Umour Noir de Crann qui a fait un superbe concours à St-Gall. Il a couru trois épreuves, deux à 1,40m et une à 1,45m. Il a très bien sauté et a fait de bons résultats. Il s'est classé les trois jours et n'a déroulé que des parcours sans-faute. 

GPR. : Aimeriez-vous participer à d'autres étapes du circuit de la Coupe des nations ?
F. D. :
Évidemment, avec grand plaisir ! Je n'ai plus d'objectif précis, à part celui de me faire plaisir. C'est aussi peut-être pour ça que cela marche bien pour moi. Romain Duguet me disait "Pendant longtemps, j'ai couru après des résultats, des classements et j'étais stressé. Aujourd'hui, moins je me mets de pression, plus ça marche !". Je partage son avis. Je ne me mets pas de pression, je fais les choses au fur et à mesure, je ne vais pas aller chercher dans la liste ce qu'il y a demain mais si j'ai le plaisir de recevoir un coup de téléphone de Philippe me proposant de participer, de toute évidence j'irai avec grand plaisir !

GPR. : Quel est votre programme pour les semaines à venir ?
F. D. :
Deux de mes trois chevaux seront au CSI 5* Cannes, Cannavaro et Black Diamond. Ensuite, je n'ai pas d'idée fixe. Nous allons probablement participer au Master Pro de Fontainebleau fin juin mais je ne sais pas encore avec quel cheval. Nous verrons également selon le programme de juillet. Bien entendu, j'aimerais participer au CSI 5* de Paris, le Paris Eiffel Jumping, même si cela va être très compliqué. Si j'y participe, Cannavaro ne courra certainement pas le championnat et si je ne le fais pas, il est susceptible de le courir. L'échéance à court terme c'est Cannes, ensuite c'est le Master Pro mais avec qui on ne le sait pas.
S'il n'y a pas de programme en particulier, fin juillet j'aimerais aller au CSI 2* de Dinard. Entre temps, il y a peut-être le CSI 3* de Megève. J'ai compris que c'était moins facile qu'avant d'avoir des prévisions à long terme parce qu'il n'y a pas beaucoup de places dans les concours.

À lire également...

Réagissez