Simon Delestre règne sans partage sur Saint-Tropez

Crédit : Marco Parllanti/Athina Onassis Horse Show

Samedi 04 juin - 11h21 | Johanna Zilberstein (avec communiqué)

Simon Delestre règne sans partage sur Saint-Tropez

Les épreuves du Longines Athina Onassis Horse Show se sont poursuivies hier sous le soleil toujours aussi éclatant de Saint-Tropez. Déjà vainqueur de l’épreuve majeure de jeudi, Simon Delestre a poursuivi son règne, s’imposant à nouveau hier, associé à Chesall*Zimmequest.

Les cavaliers ont dû composer avec un parcours plutôt technique, en un temps imposé de 72 secondes, fermant ainsi la porte de la deuxième manche, au chronomètre, à de nombreux couples. Le parcours de treize obstacles - dont un triple, entrée oxer vertical, sortie verticale - en numéro onze, particulièrement difficile, a privé de nombreux couples du barrage. Pour seulement un point de temps dépassé, les Italiens Lorenzo de Luca, sur Balou de Cœur Joye, et Emanuele Gaudiano, sur Guess, ainsi que le Turc Omer Karaevli, sur Cortani, ont ainsi dû rester en première manche. Pour le Britannique Ben Maher, sur Aristo Z, ou encore le Brésilien Rodrigo Pessoa, sur Citizenguard Cadjanine Z, c’est la petite faute de trop qui a coûté très cher. Le double champion du monde et d’Europe néerlandais, Jeroen Dubbeldam, a quant à lui mis deux barres à terre avec Carusso LS La Silla, tout comme le Suisse Pius Schwizer, sur Electric Z, qui prend en plus un point de temps dépassé. Les Français, très en forme, sont presque tous en deuxième manche, exceptés Philippe Rozier pénalisé de quatre points sur l’oxer numéro dix, Philippe Léoni, qui a préféré jeter l’éponge avec Schwyz de la Cense, et Laurent Guillet, qui a écopé de treize points toutes pénalités confondues avec Sultan du Château.
Finalement, sur les quarante-trois engagés, seuls neuf couples ont trouvé les clefs du parcours. Le Britannique Michael Whitaker avec un sans-faute en première manche, fait le choix de ne pas repartir. Ils ne seront ainsi que huit à concourir sur la finale au chronomètre.
Dans l’ordre inversé du classement, c’est le Suisse Beat Mändli le premier à rentrer en piste. Il sera pénalisé de quatre points. L’Allemand Christian Ahlmann, sur Caribis Z, réalise un temps incroyable de 35’’96. Si l’Australienne Edwina Tops-Alexander n’a pas couru derrière son chronomètre avec Mezzaluna Tok, sa dernière recrue, les autres ont par contre tout tenté pour le détrôner. Le Belge Gregory Whatelet n’arrive pas à serrer son virage en abordant l’avant dernier obstacle et passe la ligne d’arrivée en 36’’97 avec Corée. Pénélope Leprevost donne tout, mais termine en 36’’98 associée à Ratina d’la Rousserie. Julien Épaillard connu pour être un cavalier rapide se fait quant à lui piéger dans le double avec Cristallo A*LM. Kevin Staut non plus ne parvient pas à faire mieux que 36’’24, en selle sur Ayade de Septon*HDC. Il faudra attendre Simon Delestre, avec Chesall*Zimmequest, qui gagne l’épreuve dans la dernière ligne en enlevant une foulée et l’emporte en 35’’78 sous un tonnerre d’applaudissements.

À lire également...

Réagissez