La CEI de Fontainebleau annulée, priorité aux secours

Crédit : Scoopdyga

Jeudi 02 juin - 12h41 | Léa Errigo

La CEI de Fontainebleau annulée, priorité aux secours

Si la CEI* 160km devait se tenir samedi matin à Fontainebleau, la course ne pourra malheureusement pas avoir lieu. Les très mauvaises conditions météorologiques de ces derniers jours mobilisent actuellement tous les secours en service dans la région et ceux-ci ne pourront donc pas être présents sur le site du concours en cas d'accident.

En raison des conditions climatiques extrêmes, et devant l'impossibilité pour les services de secours d'intervenir en cas d'accident samedi, le comité d'organisation a décidé d'annuler le concours. ‘’Le site et les pistes sont toujours en état mais le problème est que nous n’avons aucune force de sécurité disponible en cas de problème. Toutes les équipes sont mobilisées pour le secours des personnes. Il y a de plus en plus de villages inondés dans la région. Les niveaux de crue ont dépassé la crue de 1910. Nous sommes vraiment dans un état d’urgence absolu’’, a souligné Gilles Cabardos, Président du comité d’organisation Grand Parquet Endurance de Fontainebleau.
En effet, la sécurité est de mise et demeure une question prioritaire concernant l’organisation d’un concours. ’’Je ne peux pas prendre le risque d’avoir un cavalier blessé en forêt et de ne pas pouvoir l’évacuer. C’est un principe de précaution. Bien entendu, nous avons des premiers secours, comme d’habitude, nous faisons appel à l’UMPS (Unité Mobile de Premiers Secours, ndlr) mais ils ne sont pas habilités en cas de transports d’un blessé grave’’, explique-t-il.
Pour les organisateurs, la priorité est donnée à la situation d’urgence à laquelle doit faire face la région, ‘’Nous sommes vraiment navrés pour les cavaliers. Mais au-delà du désagrément, c’est la situation dans la région qui est catastrophique. L’annulation d’un concours est peu de chose par rapport à ce qu’il se passe actuellement et au drame que vivent les habitants de la région’’.
Les organisateurs ont ainsi invité les participants à ne pas se déplacer ou rebrousser chemin.

À lire également...

Réagissez