’’Je me prépare comme pour une belle épreuve de fin de saison’’, Nicolas Touzaint

Crédit : Scoopdyga

Lundi 30 mai - 16h14 | Léa Errigo

’’Je me prépare comme pour une belle épreuve de fin de saison’’, Nicolas Touzaint

La saison 2016 a bien commencé pour Nicolas Touzaint qui s’est classé quatrième du CICO 3* de Fontainebleau, en selle sur Crocket 30. Le week-end dernier, il prend la troisième place du Grand National au Lion-d’Angers avec Debby. En pleine année olympique, le Tricolore part sur le bon pied. Pour GrandPrix-Replay, il présente ses objectifs et évoque sa préparation pour Rio.  

GrandPrix-Replay : La saison a bien commencé au CICO 3* de Fontainebleau, vous avez enchaîné sur Chatsworth et Saumur. Quel bilan dressez-vous de ce début de saison ?
Nicolas Touzaint : Je suis satisfait de mes chevaux, cela se passe bien. Je fais la course olympique avec Crocket, mais entre guillemets. Il a couru trois épreuves : le Grand National de Saumur, le CICO 3* de Fontainebleau, puis le CIC 3* de Chatsworth et il s’est bien comporté à chaque fois. Il ne reste plus qu’une épreuve, le Grand National au Haras du Pin, où tout le monde sera présent. Le cheval se comporte bien mais il y a beaucoup de couples performants cette année et il n’en faut que quatre. Est-ce que c’est un peu tôt pour courir les Jeux ou non ? Je pense que Crocket est prêt mais il y a encore une épreuve et c’est le sélectionneur qui décidera.
 
GPR. : Vous courez également le circuit du Grand National, quel est l’objectif cette année ?
N. T. : L’objectif serait de le remporter. Je fais équipe avec Thomas Carlile, il a gagné les deux premières étapes et je suis troisième hier au Lion-d’Angers. Les trois meilleurs résultats sont pris en compte. Nous avons deux victoires et une troisième place. Nous pourrons éventuellement améliorer cela au cours des deux dernières étapes mais nous sommes sur une bonne lancée. J’espère que nous continuerons comme ça !
 
GPR. : Comment va Crocket 30 ?
N. T. : Il va bien, je suis parfaitement satisfait de mon cheval. Je suis bien conscient qu’il n’a pas encore beaucoup d’expérience mais il progresse à chaque sortie et il évolue dans le bon sens.
 
GPR. : Qu’en est-il de Caretinhus et Debby ? Quels sont vos plans pour eux ?
N. T. : Je n’ai pas encore décidé mais ils courront éventuellement le circuit du Grand National et sûrement un concours international en fin d’année, je ne sais pas encore lequel. Ils ont huit et neuf ans, j’aimerais continuer à les former pour les emmener à haut niveau.
 
GPR. : Comment vous préparez-vous pour les Jeux olympiques de Rio cet été ?
N. T. : Je suis tout simplement le programme de mon cheval, établi avec l’entraîneur et sélectionneur (Thierry Touzaint, son oncle, ndlr). Je savais que j’avais trois ou quatre épreuves à courir en début de saison et Crocket avait besoin de courir un CIC 3*. Ensuite, l’étape du Pin est obligatoire puisque c’est la dernière. Tout le monde y sera et la sélection se fait là-bas.
Je me prépare comme pour une belle épreuve de fin de saison. Si ce sont les Jeux en août ce sera très bien, sinon ce sera le CCI 4* de Burghley en septembre ou de Pau en octobre. Pour moi, cela ne change rien, je donne du métier à mon cheval. J’essaye de faire des réglages à chaque sortie pour être prêt à courir une belle épreuve en fin d’année.
 
GPR. : Quel est votre programme pour les semaines à venir ?
N. T. : Avant le Grand National au Haras du Pin fin juin, je participe seulement à quelques concours pour les Jeunes Chevaux. Cet été, le programme dépendra de la sélection. Si je suis sélectionné, il y a le stage de préparation, sinon j’établirai un programme pour mes différents chevaux.
 

À lire également...

Réagissez