Gilles Bordes conquiert le Grand National au Lion-d'Angers

Gilles Bordes s'est imposé dans le Grand National.
Crédit : FFE/PSV

Dimanche 29 mai - 18h45 | Yeelen Ravier

Gilles Bordes conquiert le Grand National au Lion-d'Angers

Après les trois différentes épreuves, de dressage, de cross et de saut d'obstacles, c'est Gilles Bordes qui s'est imposé dans le Grand National de Lion-d'Angers, en selle sur Orion de Cavalhac. Jean Teulère et Nicolas Touzaint, associés aux Matelot du Grand Val et Debby, ont complété le trio de tête.

Gilles Bordes, le plus régulier

Au terme de trois passages dans les disciplines différentes, Gilles Bordes a été le meilleur et le plus régulier. Aux rênes d'Orion de Cavalhac, le Français a d'abord réalisé une bonne reprise de dressage jugée à 71.23 %, soit la quatrième meilleure note des trente-et-un partants. Le lendemain, le complétiste a signé un cross sans aucune pénalité, avant de signer un sans-faute en 76"74 sur l'hippique. Au total, il comptabilise 43.2 points. S'inclinant devant son coéquipier, le doyen Jean Teulère n'a pas démérité. Associé à Matelot du Grand Val, le pilote avait obtenu 70.93 % lors du dressage, un zéro lors de l'épreuve de cross, puis un sans-faute en saut d'obstacles cet après-midi, signifiant au final 43.6 points. Le duo a donc prouvé sa bonne forme après de bonnes choses lors du CCI 4* de Badminton en début de mois. Le champion Nicolas Touzaint, aux rênes de sa KWPN Debby, aurait bien pu remporter cette étape. Réalisant 72.59 % en dressage, parfait sur le cross, le célèbre tricolore a malheureusement écopé d'une faute sur l'hippique. Avec 45.1 points, il a donc pris la troisième place, présageant de bonnes performances pour la jeune jument de huit ans.
Finissant quatrième avec 45.8 points, Luc Chateau n'a pas démérité et signe une jolie prestation avec Propriano de l'Ebat. Accusant quelques points de pénalité lors du cross, le cavalier a en tout cas été l'auteur d'une bonne épreuve de dressage, dont il est sorti avec 71.05 %. Ayant repris la compétition depuis quelques mois et de retour en bonne forme, Maxime Livio s'est installé cinquième, accompagné de Buster, son fils de Damiro B. Auteur de beaux zéro lors des épreuves de cross et de saut d'obstacles, il avait hérité d'une note correcte de 68.09 % en dressage. 

À relever, la petite déception de Thomas Carlile et de son hongre par Quite Easy, Umperium du Richemont. Signataire d'une excellente prestation le premier jour en dressage, avec un score de 70.93, le couple a malheureusement écopé de 7.6 points de pénalité lors du parcours de cross. Finalement, ça a été une dix-huitième place pour le duo. À contrario, Camille Lejeune, qui avait déroulé une reprise de dressage assez moyenne, jugée à 58.52 %, a signé de belles choses sur le cross et le saut d'obstacles, accompagné de Tahina des Isles.
 

À lire également...

Réagissez