Christopher Burton s’adjuge le CCI 3* de Saumur pour la seconde fois

Un beau podium australo-français
Crédit : Pauline Chevalier

Dimanche 22 mai - 18h05 | À Saumur, Pauline Chevalier

Christopher Burton s’adjuge le CCI 3* de Saumur pour la seconde fois

Après Haruzac en 2012, Christopher Burton remporte cette nouvelle édition du CCI 3* de Saumur avec Santano II, avec toujours autant de classe. Mais il a été un peu tendu car il a vite utilisé son joker tandis qu’Uspilon a fait une formidable démonstration d’aisance et de facilité. Le podium est complété par Arnaud Boiteau et Sultan de la Motte, qui réalisent un concours de grande qualité. Les français continuent de marquer les esprits week-end après week-end !

 - Christopher Burton s’adjuge le CCI 3* de Saumur pour la seconde fois

Upsilon a survolé le cso
Crédit : Pauline Chevalier

De l’avis même du gagnant, le parcours de l'hippique était "technique, difficile, avec de grosses côtes, mais heureusement, le sol n’était pas trop amoché par la pluie intense tombée toute la nuit et la journée". Les barres ont donc été nombreuses et le classement a subi quelques modifications notoires. Comme Astier Nicolas s’y attendait, Molakai n’a pas été très bon sur ce dernier test et le lourd score de trois barres le relègue à la neuvième position. Descente aussi dans le classement pour le Britannique Oliver Townend et ODT Gharreb ce qui permet à son compatriote Cédric Lyard et Qatar du Puech Rouget d’accrocher une belle septième place malgré une barre. Les parcours sans-faute ont bien payé et les Français ont su sortir le grand jeu pour Rémi Pillot et Tol Chik du Levant, Ugo Provasi et Rafal de l’Eden et surtout Maxime Livio avec Opium des Verrières, ainsi qu'Arnaud Boiteau et Sultan de la Motte. Mais tous ces couples sont restés derrière Thomas Carlile et son étalon Upsilon qui a impressionné le public et les spectateurs par sa hauteur sur les barres.
Ce dernier a pu ainsi passer la déception du retrait de la compétition de Sirocco du Gers qui s’est tapé au-dessous du genou hier. Il aurait forcément aimé gagner mais l’aisance et la fraicheur de son fantastique crack sont une grande récompense pour lui en plus de la qualification. Il devance Arnaud Boiteau qui continue sur son formidable élan du CIC 3* de Chatsworth et son excellent Sultan de la Motte. Maxime Livio est au pied d’un beau podium avec Opium des Verrières, qui est très régulier cette saison, devant le Britannique Oliver Townend, qui était sur le podium l’an dernier, avec Cillnabradden Evo. Il est très intéressant de constater qu’une fois de plus le grand champion a une belle réserve de chevaux de niveau trois étoiles pour la suite.
Une édition 2016 qui a montré de belles choses avec plutôt des couples du futur, des chevaux qui se se lancer dans le très grand bain des formats longs. Comme le disait Thierry Touzaint, "quel plaisir de voir tous ses drapeaux bleu blanc rouge dans le haut du classement. La relève est là, nos Français ont formé techniquement et physiquement d’excellents chevaux du futur sur le circuit du Grand National et aujourd’hui, même s’il faudra toujours aller chercher des points importants en dressage, notre aisance sur le cross est indéniable."
 
Tous les résultats ici

À lire également...

Réagissez