Impressionnant Christopher Burton au CCI3* de Saumur

Santano II un vrai cheval d'avenir
Crédit : Pauline Chevalier

Samedi 21 mai - 20h24 | À Saumur, Pauline Chevalier

Impressionnant Christopher Burton au CCI3* de Saumur

Sous une chaleur lourde, dans un terrain un peu plus profond avec beaucoup de zones en forêt, tournantes, les cavaliers se sont frottés avec plus ou moins de succès sur le cross. Le chronomètre ne fut jamais réalisé mais quelques couples ont pu s’en approcher à commencer par l’Australien Christopher Burton et son splendide cheval noir qui du coup, conservent la tête du classement. Derrière, les Français démontrent encore leur très grande forme avec un groupe complet pour la suite du classement.

 - Impressionnant Christopher Burton au CCI3* de Saumur

Bondissant Upsilon qui s'approche de sa qualification
Crédit : Pauline Chevalier

Les surprises furent plutôt nombreuses pour cette épreuve qui comprenait un plateau assez nouveau à ce niveau. Mais les ténors ont, dans l’ensemble, tenu leur rang. Le sol et le tracé ont causé beaucoup de soucis pour faire avancer les montures. Seules les deux dernières minutes se courraient sur l’hippodrome et il était donc impossible de rattraper le temps perdu surtout que les deux dernières combinaisons ne devaient pas être négligées. L'Australien Chris Burton avec sa grande classe et sa belle équitation a été impérial et aurait même pu faire le temps idéal sans son option longue sur la sablière. Seulement un point et deux dixièmes de temps dépassé et il conserve avec aisance la tête du classement. Derrière lui, le jeune suisse Félix Vogg n’a pas pu aller au bout de son parcours et abandonne après le numéro sept. Il laisse le champ libre à Thomas Carlile qui a fait une belle démonstration avec son fantastique Upsilon. En appuyant sans forcer le galop, il rentre avec juste quatre point quarante de temps. Il prend la deuxième place devant son ami de toujours Astier Nicolas sur un Molakai appliqué et poussé avec justesse. En selle sur Sirocco du Gers, Thomas Carlile remonte au classement avec un beau parcours et est quatrième devant Arnaud Boiteau et Sultan de la Motte. Le cavalier du Cadre Noir est toujours en forme avec sa victoire à Chatsworth. Cette fois-ci, c’est l’autre frère, Sultan de la Motte qui réalise un très beau tour, le plus beau des Français avec juste deux point quarante de temps dépassé.
La cinquième place provisoire est une belle récompense. Le Britannique Oliver Townend est l’autre homme en forme. Il vient s’intercaler dans la domination française en prenant les sixième et huitième places, encadré par Maxime Livio, sur Opium des Verrières, et Cédric Lyard, sur Qatar du Puech Rouget.
Le staff français a de quoi se réjouir de ces performances régulières. Demain, la visite vétérinaire pourrait encore causer quelques surprises car les organismes ont été mis à l’effort.
 
Du côté du CIC 2*, de nombreux chevaux de sept ans ont obtenu leur qualification ce soir ce qui est de bon augure pour les générations suivantes, à l’image de Victoryhope Treille qui est cinquième avec Karim Laghouag. Mais la victoire revient à Didier Dhennin qui a su retrouver la confiance de Rien Qu’un Crack devant la Belge Lara de Liedekerke-Meier sur Averouge des Quatres Chênes, et Arnaud Boiteau avec Uréo du Village*ENE-HN.
 
Tous les résultats ici

À lire également...

Réagissez