Les Américains répondent présents, les Français tiennent le tempo à Compiègne

Kasey Perry-Glass a survolé le Grand Prix avec Goerklintgaards Dublet.
Crédit : Christophe Bricot/Internationaux de dressage de Compiègne

Samedi 21 mai - 19h07 | À Compiègne, Johanna Zilberstein

Les Américains répondent présents, les Français tiennent le tempo à Compiègne

Ce samedi a marqué le début du CDIO 5* de Compiègne et de sa Coupe des nations. Favorites dans la compétition par équipes, les Américaines ont répondu présentes, s’illustrant également individuellement. Côté tricolore, quelques déceptions, mais surtout un bon bilan général pour ce premier grand rendez-vous par équipes de la saison.

 - Les Américains répondent présents, les Français tiennent le tempo à Compiègne

Crédit : Christophe Bricot/Internationaux de dressage de Compiègne

L’ESSENTIEL
Très attendues, les amazones américaines n’ont pas déçu, prenant les rênes de la compétition. Kasey Perry-Glass, pas forcément attendue comme leader de la délégation, a pourtant été la meilleure de tous aujourd’hui, s’octroyant le Grand Prix grâce à la belle moyenne de 77.440% sur Goerklintgaards Dublet. Sa compatriote Laura Graves, plutôt chef de file des Américaines, s’est incliné pour deux pourcents avec Verdades (75.440%). Après des performances en dent de scie ces derniers mois, Adelinde Cornelissen et Jerich Parzival ont déroulé une bonne reprise, prenant la troisième place (75.400%).
Du côté du classement par équipes, les États-Unis mènent logiquement la danse, devant la Suède et la France. Le classement définitif sera connu demain, à l’issue des Grand Prix Spécial et Reprise Libre en Musique.
 
LES BLEUS
Globalement, les Bleus de Jan Bemelmans ont déroulé une jolie partition, malgré quelques déceptions. Ouvreuse pour les Tricolores, Stéphanie Brieussel a ainsi dû composer avec un Amorak fortement tendu, ce qui a entraîné quelques fautes. Elle sort finalement de piste avec la moyenne de 66.060%. La belle surprise du jour revient sans aucun doute à Ludovic Henry et After You. Après un bon début de saison, notamment au CDI 5* de Dortmund, en mars dernier où ils ont dépassé les 70%, le Tricolore et son hongre ont confirmé le bon travail hivernal en sortant de piste avec l’excellente moyenne de 71.440%. Pour Pierre Volla, troisième cavalier à s’élancer, l’heure était plutôt à la déception. Un peu plus bouillante qu’à l’habitude, Badinda Altena enchaîne les fautes, notamment dans les appuyers au trot. Le couple doit donc se contenter de 67.160%. Dernière cartouche à prendre le départ, Karen Tebar, elle, ne déçoit pas avec Don Luis. Malgré deux grosses fautes, le couple champion de France, qui poursuit sa montée en puissance, sort de piste avec 75.060% et la quatrième place finale.
 
LES TOPS
Certains couples attendus ont répondu présents. Ainsi, le Suédois Patrik Kittel a déroulé une belle reprise avec Deja (74.640%). Pour leur premier Grand Prix au niveau 5*, la Britannique Laura Tomlinson et sa jeune Rosalie B, dix ans, ont signé une performance honorable (69.500%). Belle performance également pour la Belge Jorinde Verwimp, qui tient le choc avec Tiamo (71.360%). Premier essai à ce niveau également pour le jeune Espagnol Juan Matute, associé à Don Diego Ymas. Même si le couple ne figure pas parmi les tous meilleurs aujourd’hui, il est fort à parier qu’il faudra, dans un avenir qui n’est pas si lointain, compter sur ce jeune pilote.
 
LES FLOPS
Après un excellent hiver, la Suédoise Emilie Nyreröd a signé une performance un peu en-deçà de ses habitudes avec Miata, terminant avec la moyenne de 70.060%.
 
Les résultats ici

À lire également...

Réagissez