Didier Schauly tient la pression à Fontainebleau

Crédit : Bastien Ramael/Grand Prix Classic

Samedi 14 mai - 13h46 | À Fontainebleau, Johanna Zilberstein

Didier Schauly tient la pression à Fontainebleau

En tête depuis le début de la compétition, Didier Schauly n'avait le droit qu'à une petite barre aujourd'hui dans le dernier test s'il voulait remporter le CCI 2* de Fontainebleau. Pari tenu pour le Ligérien, qui n'a pas utilisé son jocker avec Lennox du Hans. Il devance Thomas Carlile sur Umperium du Richemont, et Aurélien Leroy sur Seashorse Spring.

C'est une belle performance qu'aura livré Didier Schauly dans ce CCI 2* de Fontainebleau, temps fort de cette première semaine de compétition à Grand Prix Classic. En tête depuis jeudi, à l'issue du dressage, le cavalier du Pays-de-la-Loire s'est offert une belle balade hier sur le cross, associé au généreux Lennox du Hans. Pourtant, la victoire n'était pas encore empochée en entrant sur le grand terrain d'honneur du Grand Parquet, en début d'après-midi.
Une demi-heure plus tôt, Thibault Champel était le premier à s'élancer à l'assaut de ce dernier test, un parcours d'hippique pas forcément facile composé entre autres d'un vertical blanc en guise de numéro un, d'un triple à deux puis une foulée ainsi que d'une ligne collée aux tribunes à six foulées. Sur Ultra Marine, le Jeune Cavalier signe un premier sans-faute, lui permettant de remonter d'une place. De son côté, Aurélien Leroy, quatrième avec Seashorse Spring, boucle lui aussi un parcours parfait, conservant provisoirement sa quatrième place. La route est plus difficile pour Sébastien Monteil, qui faute à trois reprises avec Quitus de Petra, et termine donc treizième et dernier classé (95.6 points). De leur côté, le Garde Républicain Fabrice Lucas, sur Qevrin d'An Dibab, et Florian Ganneval, sur Roots du Bagnas, conservent leur onzième et dixième place, malgré une faute du second aujourd'hui. Pas de changement non plus du côté de Clara Loiseau, sans-faute avec Ultramaille (62.3 points) et de l'Australienne Lucinda Fredericks, sur Little Britannia (56.4 points). Mélissandre Avallone, au contraire, doit quant à elle descendre dans le classement, fautant à trois reprises avec Ghandi (63.7 points). Même punition pour le Belge Ward Revyn, qui écope de quinze points avec Eros et passe de la cinquième à la neuvième place. Septième avec Qlerkenwell, son deuxième cheval, Thibault Champel faute à deux reprises, sans incidence sur son classement. 
Du côté du trio de tête, Aurélien Leroy, troisième avec Uccla de Léou, recule d'une place à cause d'une faute, laissant le podium à Seashorse Spring, son premier cheval. Quatrième après le dressage puis deuxième à l'issue du cross, Thomas Carlile, qui présente le jeune Umperium du Richemont, ne craque pas et reste à 49.7 points de pénalité. Premier au provisoire et dernier à s'élancer, Didier Schauly n'a donc pas le choix. S'il veut garder sa première place, il a droit à une barre mais pas plus. Avec le bon Lennox du Hans, le Ligérien prend donc une décision qui peut s'avérer payante mais aussi le faire tout perdre. Il préfère ainsi assurer le sans-faute, quitte à écoper de quelques points de temps dépassé. Il prend donc son temps, franchit obstacle par obstacle... Et rentre sans pénalité malgré trois points de temps dépassé, qui auraient pu lui coûter cher si l'avant-dernier, un vertical aux couleurs de CWD, n'avait pas fait que trembler. Mais la victoire était bien sienne, aujourd'hui. Une victoire amplement méritée, qui vient couronner trois jours de compétition parfaits pour le couple.

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez