Les Marseillaises s'enchaînent à Mâcon pour les Juniors et les Jeunes Cavaliers

Lalie Saclier et Tescari'Jac ont été les seuls à signer un double sans-faute dans la Coupe des nations Jeunes Cavaliers.
Crédit : Sportfot (archives)

Vendredi 06 mai - 18h40 | Johanna Zilberstein

Les Marseillaises s'enchaînent à Mâcon pour les Juniors et les Jeunes Cavaliers

Deux Marseillaises ont résonné à Mâcon, à l'occasion du CSIO Jeunes. La première, pour les Juniors d'Olivier Bost, vainqueur sur le fil de deux difficiles manches. La seconde, pour les Jeunes Cavaliers de Thierry Pomel, qui n'ont fait qu'une bouchée de leurs adversaires.

Ce n’est pas une mais deux Coupes des nations qu’a accueilli Mâcon, cet après-midi. Chez les Juniors, qui ont ouvert les hostilités avec une Coupe des nations à 1,40m, la France l’a emporté un peu sur le fil. Pourtant, les cavaliers d’Olivier Bost ont démarré en trombe sur la première manche. Première à s’élancer, Nina Mallevaey a ainsi signé un parfait premier parcours associé à Solitude au Vent, ensuite imitée par Laura Klein, associée à Pépita de Charmois. Pour Elora Schmitter, les choses sont un peu plus difficiles puisqu’elle écope de dix points toutes pénalités confondues avec Chocoprince Z. Heureusement, ce mauvais score est vite oublié grâce au parcours quasi-parfait de Camille Condé-Ferreira, qui prend seulement un point de temps dépassé avec Pirole de Chatre. Score total d’un point à l’issue de cette première manche pour la France, qui prend logiquement la tête des opérations, à deux barres du Danemark et de la Suisse, tous les deux à neuf points.
En seconde manche, les choses se compliquent un peu pour les Bleuettes. Cette fois-ci, aucune ne parvient à signer un parcours parfait. Nina Mallevaey, Laura Klein et Camille Condé-Ferreira écopent ainsi toutes d’une faute, tandis que le score s’alourdit un peu plus pour Elora Schmitter, à douze points sur ce deuxième parcours. Avec son compteur à douze points, la France termine donc quatrième sur six de cette deuxième manche, où l’Allemagne brille grâce à un sans-faute de Leonie Bockmann sur Daily Sun 7 et des parcours à un point de Cedric Wolf, sur Cho Chan J, et Marie Ligges sur Cassandra L2. En embuscade, Espagne et Pays-Bas se maintiennent, terminant deuxièmes de cette manche avec quatre points pour chacun.
Heureusement, l’excellente première manches des cavalières françaises ne vont pas priver l’équipe Juniors de victoire, terminant avec un total de treize points. Mais il s’en est fallu de peu puisque les Pays-Bas et l’Espagne se partagent la deuxième marche du podium avec quatorze points, pouvant notamment compter sur de bonnes performances de Marlies Pepping sur Downing Street et Lars Kersten sur Dobbey, ainsi que de Carlos Lange Fraile sur Flying Pleasure et Ines Hernandez Yanguas sur Wyoming, seule cavalière de la compétition à ne pas avoir touché une seule barre de toute la compétition. Derrière, l’Allemagne prend la quatrième place (quinze points), devant le Danemark (trente points) puis la Suisse (trente-et-un points), qui n’a rien pu faire, plombée par l’élimination de Matias Larocca sur Tortola puis les seize points d’Edward Schmitz sur Billy Yen.

Lalie Saclier, seul double sans-faute

Juste après, ce sont les Jeunes Cavaliers qui sont entrés en piste pour disputer leur épreuve par équipes. Même scénario qu’un peu plus tôt puisque la France s’est à nouveau imposée. Menés par Thierry Pomel, les quatre Tricolores se sont maintenus sur le podium dans les deux manches, montant même en puissance. Ouvreuse, Tressy Muhr signe d’abord un parcours avec deux fautes, en selle sur Talma d’Elle. Valentine Belooussoff, elle, ne faute pas sur Clearlake, laissant la France dans la course. Troisième à partir, Damien de Chambord lui aussi se fait avoir à deux reprises avec Juanito, score quelque peu compensé par le premier sans-faute de Lalie Saclier sur Tescari’Jac. En fin de première manche, la France pointe donc en deuxième place, à une barre de l’Allemagne, qui a pu compter sur les sans-faute de Tobias Bremerann sur Quintino B et Daniela Theelen sur Figaro 256, et avec une barre d’avance sur la Suisse, qui a aligné trois parcours à quatre points. Le Danemark, déjà bien loin de ses concurrents, prenait une quatrième place avec quarante-cinq points, dû notamment à l’élimination d’Emil Hallundbaek sur Stakkato Dream et au vingt-huit points de Martin Knudsen sur Candy K.
En seconde manche, la France réalise cette fois le meilleur score. Grâce aux sans-faute de Damien de Chambord et de Lalie Saclier (seule cavalière à signer le double sans-faute dans cette Coupe des nations), la France ne totalise que quatre points, ceux de Tressy Muhr ou de Valentine Belooussoff. Avec cette fois-ci vingt points, Simon Widmann sur Chicago 19 et Daniela Theelen écopant tous les deux de douze points, se plaçant derrière la Suisse, qui a pu compter sur le parcours parfait d’Emilie Paillot sur Caja.
Au final, la France l’emporte de très belle manière puisque ses douze points la mettent devant l’Allemagne et la Suisse (vingt-quatre points), qui doivent se partager la deuxième marche du podium. Largué en première manche, le Danemark n’a rien pu faire, terminant avec le lourd total de soixante-et-onze points.

Les résultats de la Coupe des nations Juniors ici
Les résultats de la Coupe des nations Jeunes Cavaliers ici

À lire également...

Réagissez