’’Nous verrons ce qu'il va arriver’’, Michael Jung

Crédit : Sebastian Oakley/FEI

Vendredi 06 mai - 10h49 | Johanna Zilberstein

’’Nous verrons ce qu'il va arriver’’, Michael Jung

La deuxième journée de dressage vient à peine de commencer et déjà Michael Jung est loin devant. Avec un score de 34.4 points, l'Allemand et La Biosthétique Sam semblent bien partis pour garder la tête à l'issue du premier test. Un bon premier pas vers la victoire dans le CCI 4* de Badminton, qui permettrait au champion olympique de remporter le Grand Chelem. Malgré tout, l'Allemand préfère garder la tête froide.

Jamais un cavalier allemand n’a remporté le CCI 4* de Badminton en soixante-sept ans. Pourtant, à l’issue du premier jour de dressage, ce sont bien deux de nos voisins d’Outre-Rhin, Michael Jung et Andreas Ostholt, qui mènent la danse.
Le premier, prétendant au mythique Grand Chelem de concours complet, est bien le favori ce week-end, comme en a témoigné les applaudissements nourris du public à sa sortie du rectangle. Même le jury a été conquis, et l’Américaine Marilyn Payne, présidente, ainsi que le Néo-zélandais Andrew Bennie et la Britannique Angela Tucker n’ont pas hésité à gratifier l’Allemand et son hongre, La Biosthétique Sam, de neuf. ’’La facilité que ce couple dégage fait que c’est un vrai plaisir de le regarder’’, a expliqué le dresseur olympique britannique Carl Hester.
De son côté, le principal intéressé s’est montré fier de son complice, avec lequel il a notamment été sacré champion olympique à Londres, en 2012. ’’Sam s’est très bien comporté. Avant aujourd’hui, je le sentais un peu nerveux car je n’ai pas pu le galoper comme j’ai l’habitude de le faire car le terrain était trop profond. J’aime le garder dans la même routine à chaque grosse compétition et là, Sam a senti que quelque chose était différent. Du coup, j’ai dû trouver un autre moyen de le préparer. Mais, finalement, aujourd’hui, il était très relâché et je suis ravi de notre reprise. Pour cela, je dois vraiment remercier les personnes qui ont pris soin de lui alors que j’étais en ’’vacances’’ dans le Kentucky (où l’Allemand a remporté le CCI 4* de Lexington, le week-end dernier, ndlr).’’
Suffisant pour remporter le Grand Chelem et le faire entrer un peu plus dans la légende du concours complet ? ’’Mon rêve est de gagner Badminton, évidemment, mais nous verrons ce qu’il va arriver’’, explique prudemment le champion allemand. ’’Je vais essayer de monter le plus normalement possible car quand on met trop de pression sur soi-même, le cheval sent que quelque chose est différent et il n’est pas au mieux. Je sais qu’avec les chevaux, il y a des jours où tout va bien et d’autres où tout va mal. Évidemment, je viens pour gagner et faire de bons résultats, mais cela dépend aussi du cheval. Par exemple, si je ne le sens pas bien lors de la détente avant le cross, je vais moins en demander. Et puis la météo joue aussi. C’est pour toutes ces raisons qu’il faut absolument que le couple cavalier/cheval s’entende parfaitement bien et se connaisse sur le bout des doigts.’’

À lire également...

Réagissez