Burghley, Lexington, Badminton : l'impossible Grand Chelem ?

Crédit : Scoopdyga

Jeudi 05 mai - 13h04 | Johanna Zilberstein

Burghley, Lexington, Badminton : l'impossible Grand Chelem ?

Depuis dix-huit ans, tous les cavaliers de concours complet rêvent de remporter consécutivement les mythiques CCI 4* de Burghley, Lexington et Badminton et ainsi s'imposer dans le Grand Chelem de concours complet. Mais seule la Britannique Pippa Funnell, en 2003, a réussi à relever le défi. Pour les autres, cela n'a été que désillusions.

Créé en 1998, le Grand Chelem de concours complet fait rêver les meilleurs cavaliers de la planète chaque année. Pour l’emporter, un pilote doit consécutivement s’imposer dans les CCI 4* de Burghley, Lexington et Badminton. Plus facile à dire qu’à faire puisqu’en dix-huit ans, seule Pippa Funnell a relevé le défi. En 2003, la Britannique est ainsi entrée dans l’histoire de la discipline. Après avoir remporté le CCI 4* de Lexington avec Primmore’s Pride, Pippa Funnell a ensuite été la meilleure à Badminton, une semaine plus tard, où elle montait Supreme Rock. Misant à nouveau sur Primmore’s Pride à Burghley, quelques mois plus tard, la Britannique crée la légende et devient la première cavalière de l’Histoire a remporté le Grand Chelem de concours complet.
Depuis, nombreux sont ceux qui ont essayé de succéder à la complétiste. Sans succès. En 2006, l’Australien Andrew Hoy est pourtant passé tout près de l’exploit. Ainsi, il commence une excellente moisson à Lexington, associé à Master Monarch. Il poursuit ensuite à Badminton, la semaine suivante, en selle sur Moonfleet. Quelques mois plus tard, à une victoire de la légende, l’Australien prend la route de Burghley avec Moonfleet. En tête à l’issue du dressage, il survole le cross et aborde l’hippique en tête et avec tout pour être serein. Mais il craque sur la dernière phase et doit se contenter d’une rageante deuxième place. Trois ans plus tard, c’est le Britannique Oliver Townend qui s’élance à la poursuite du record de Pippa Funnell. Il démarre à Badminton, où il s’impose avec Flint Curtis. Quelques semaines après, il poursuit à Burghley avec Carousel Quest. À Lexington, le complétiste, qui a eu toutes les peines du monde à rejoindre le Nouveau continent à cause de l’éruption de l’Eyjafjöll, ce désormais célèbre volcan islandais qui a paralysé le trafic aérien en Europe, met toutes les chances de son côté en engageant deux chevaux : Ashdale Cruise Master et ODT Master Rose. À l’issue du dressage, il se place idéalement aux neuvième et sixième place. Mais tous ses espoirs s’effondrent lorsqu’il chute lourdement sur le cross avec Ashdale Cruise Master. Transporté à l’hôpital, il ne peut poursuivre la compétition. Il y a quatre ans, Andrew Nicholson n’est pas passé loin non plus du Grand Chelem. Vainqueur à Burghley avec Avebury, le Néo-Zélandais triomphe ensuite à Lexington avec Quimbo. À Badminton, misant sur l’excellent Nereo, Andrew Nicholson doit malheureusement se contenter d’une troisième place en Angleterre.
Aujourd’hui, alors que le CCI 4* de Badminton démarre, Michael Jung est en passe de succéder à Pippa Funnell. Vainqueur du CCI 4* de Burghley en septembre dernier avec La Biosthétique Sam, l’Allemand s’est offert la semaine dernière le CCI 4* de Lexington – qu’il avait déjà empoché l’année dernière – avec FischerRocana. À nouveau associé à Sam ce week-end, le champion olympique a encore un peu de route à faire avant de marcher dans les pas de la Britannique. Mais qui semble mieux placer que lui pour entrer dans l’Histoire ?

À lire également...

Réagissez