Intouchable Thomas Carlile au Grand National de Pompadour !

Un podium de belle qualité à Pompadour
Crédit : Pauline Chevalier

Dimanche 24 avril - 23h35 | Pauline Chevalier

Intouchable Thomas Carlile au Grand National de Pompadour !

Le cavalier angevin n’a pas tremblé et a pu compter sur un Sirocco bondissant et à l’écoute pour terminer en beauté cette deuxième étape du Grand National 2016. Le difficile parcours de cso a donné du fil à retordre aux concurrents mais finalement, comme sur le cross, les meilleurs couples ont su tirer leur épingle du jeu. Les sans-fautes ont payé notamment pour Karim Laghouag auteur une fois de plus de deux parcours parfaits.   

Comme prévu, le parcours monté par Thierry Touzaint et Thierry Pomel était très sérieux, aux côtes et avec un chronomètre serré. Karim Laghouag le premier réussit le sans faute avec Entebbe de Hus et pourtant, derrière lui les barres tombent beaucoup. Fabrice Lucas avec Qevrin d’An Dibab, Alexis Lemaire avec Tamtam Dodville ainsi que Pascal Leroy et Minos de Petra réalisent tous les trois des parcours splendides mais sont sanctionnés par le chronomètre avec un et deux points de temps. Cela permet de grappiller des places au classement et notamment pour Pascal Leroy qui pour l’Ecurie Mérial-Sofermi prend la huitième place du classement de l’épreuve et la cinquième du celle du Grand National. Le cavalier de Loire Atlantique est juste derrière Karim Laghouag qui grâce à ces deux très beaux sans faute fait de belles remontées et prend les sixième et septième ainsi que la quatrième place du Grand National pour son écurie Antares-Horsealot.com, très présente comme l’an dernier. Il fait le lien avec sa très malchanceuse coéquipière Gwendolen Fer qui suite à une incompréhension sur un vertical chute. Sa tristesse a ému l’ensemble des spectateurs présents mais aussi ses collègues cavaliers qui l’ont soutenu dans cette épreuve. C’est ensuite l’Ecurie Green Pex – Cavalassur qui met la pression sur celle de Théault Maximat accompagnée par celle d’Antares-Savonnerie Marius Fabre. Les deux écuries gagnantes des trois dernières éditions se livrent une très belle bataille. Maxime Livio revient en forme avec Qalao des Mers et réalise sur le dernier test un des six sans faute. Il est quatrième au final, juste devant Mathieu Lemoine qui fait une petite barre avec un excellent Quickness, très à l’aise. C’est Cédric Lyard qui, s’il est malheureux avec Qatar du Puech Rouget, l’est beaucoup moins avec Cadeau du Roi et monte sur la troisième marche du podium. Le pur-sang est un forme et aérien et boucle un nouveau parcours parfait et démontre au staff fédéral que la dérobade de Saumur n’était qu’une petite erreur de parcours. Mais le cavalier bordelais ne peut rien contre les formidables jeunes talents français que son Mathieu Lemoine et Thomas Carlile. Le premier fait une rentrée fracassante avec Bart L et prend une deuxième place sans forcer la puissance de son fidèle bai sur le cross et avec encore une marge de notes sur le dressage. Mais c’est l’ex-toulousain devenu angevin qui s’adjuge une nouvelle victoire. Après Upsilon à Saumur, Sirocco prend le meilleur à Pompadour. Le cheval est nettement plus démonstratif et bondissant que sur le cross et reste à l’écoute de son cavalier qui, forcément, se réjouit de cette première place. Mais plus encore que la victoire de son écurie Théault-Maximat, Thomas voit aussi la possibilité d’accrocher un doublé dans le Championnat de France.
 
Le prochain rendez-vous pour l’équipe de France sera au CIC3* de Chatsworth le week-end du 15 mai avant de retrouver le Grand National au Lion d’Angers le dernier week-end de mai.
 
Tous les résultats : ​http://www.winjump.fr/ftp/1168/result6.pdf
 

À lire également...

Réagissez