Thomas Rousseau s'impose pour la deuxième étape à Cluny

Thomas Rousseau et Aresse M se sont imposés dans la deuxième étape du Grand National.
Crédit : Scoopdyga (archives)

Dimanche 24 avril - 19h35 | Yeelen Ravier

Thomas Rousseau s'impose pour la deuxième étape à Cluny

La deuxième étape du Grand National de CSO, après celle d'Auvers le mois dernier, est finalement revenue à Thomas Rousseau. Associé à Aresse M, il a devancé Jérome Hurel et son tout bon et fidèle Ohm de Pontual. Fabrice Dumartin s'est invité en troisième avec Cannavaro.

Dix barragistes qualifiés

Ils ont été quatre vingt-neuf à s'élancer dès 14h sur la piste de Cluny. Sûrement désireux de prendre de l'avance dans le classement général du circuit tricolore, les cavaliers avaient tous à coeur de réussir leur Grand Prix à 1,50m. Dès le troisième cavalier, les spectateurs ont pu applaudir un sans-faute, celui de Reynald Angot. Aux rênes de Symphonie des Biches, le pilote a signé un bon parcours. Juste après lui, Alexandre Fichaux l'a également réalisé, en selle sur Rebel de Vizy, laissant présager à une épreuve à beaucoup de barragistes. Mais il a fallu attendre une dizaine d'autres candidats pour à nouveau voir le tour parfait. Thomas Rousseau, associé à Aresse M, en a été. Moins chanceuse que son prédécesseur, Marion Skalli a elle préféré abandonner en cours de route avec Bora Bora Sept. Numéro vingt-trois, Fabrice Dumartin a également bouclé le score vierge, accompagné de l'excellent Cannavaro. Une cartouche sur deux donc pour celui qui avait en plus engagé His Black Diamond van't Arke, qui avait écopé d'un point de temps. Ils ont d'ailleurs été trois, avec Jean-Michel Martinot et Julien Gonin, à en faire les frais. Tête d'affiche évidente, Jérome Hurel a ravi le public en signant un joli sans-faute avec son fidèle Ohm de Pontual, toujours à l'aise dans ce genre d'épreuves. Grosse contre-performance en revanche pour Alexandre Fontanelle et Tzara Belin, qui ont accusé dix-sept points.
Champion de France il y a deux ans avec cette même jument, Gregory Cottard, associé à l'attachante Pepyt' des Elfs, a également essuyé une contre-performance de douze points. Finalement, l'athlète se retrouvera au barrage en compagnie du puissant Rockstar de B'Neville. Julien Gonin avec Weraton, Mathieu Billot et Qokais de l'Hallali, Jean-Luc Mourier sur Souviens Toi La Riviera et Titouan Schumacher avec Océane de Nantuel auront été les derniers qualifiés pour la finale au chronomètre. Parmi les têtes d'affiche, quelques déceptions malchanceuses pour Aymeric de Ponnat et Laurent Guillet, en selle sur les expressifs Ricoré Courcelle et Sultan du Chateau, qui ont laissé une barre à terre.

Thomas Rousseau plus vite que les autres

Ce barrage à dix concurrents a donc débuté sous les hostilités. Alors que Titouan Schumacher s'est fait malheureusement piéger et a écopé de neuf points de pénalité avec Océane de Nantuel, trois autres partants ne sont parvenus à réitérer le score vierge. Mathieu Billot, Jean-Luc Mourier et Reynald Angot se sont en effet laissés piéger, mettant tous une barre à terre. Alexandre Fichaux a préféré assurer son barrage, sans prendre trop de risques, et a signé le double sans-faute le plus lent, accompagné de Rebel de Vizy. Gregory Cottard lui a réalisé un très bon parcours sans pénalité en 46"37, en selle sur son Rockstar de B'Neville, pas exagérément rapide naturellement. Julien Gonin a, sans peine, descendu son chronomètre à 42"24, aux commandes de Weraton. Pour un centième de moins, Fabrice Dumartin est parvenu à lui griller la priorité avec Cannavaro, habitué des barrages à grande vitesse. Jérome Hurel et Ohm de Pontual, déjà excellents l'an passé sur ce même circuit, ont également signé un sans-faute rapide en 41"44, prenant la tête. Mais c'est finalement Thomas Rousseau qui aura réalisé le chronomètre le plus rapide, franchissant la ligne d'arrivée sur Aresse M en 39"69.

La prochaine étape du Grand National de CSO s'opèrera donc à Tours-Pernay, mi-mai.
 

À lire également...

Réagissez