Fontainebleau pourrait accueillir les championnats du monde d’endurance

Crédit : DR

Vendredi 15 avril - 10h05 | Léa Errigo et Johanna Zilberstein (avec communiqué)

Fontainebleau pourrait accueillir les championnats du monde d’endurance

Après l’annonce de l’annulation des championnats du monde d’endurance de Dubaï, en fin de semaine dernière, la Fédération équestre internationale a réouvert les candidatures afin de trouver la nouvelle ville hôte pour cette échéance clé. Le Comité d’organisation Grand Parquet Endurance de Fontainebleau, porté par Gilles Cabardos, a décidé de se porter candidat.

Depuis l’annonce de la Fédération équestre internationale de retirer les championnats du monde d’endurance, qui étaient initialement prévus à Dubaï, aux Émirats arabes unis, le monde de l’endurance cherche un organisateur pour reprendre l’événement, qui devrait avoir lieu en septembre ou octobre. Face à cette situation, les organisateurs des CEI et CEIO 3* de Fontainebleau, reconnus pour leur sérieux et leur professionnalisme, ont décidé de se porter candidats pour la France. ‘’Quelle que soit la décision et les impacts de celle-ci, l’association Grand Parquet Endurance souhaite ici dire son désarroi de voir les acteurs de notre discipline subir et souffrir de ces situations répétées’’, a expliqué Gilles Cabardos, Président du comité d’organisation, par voie d’un communiqué de presse diffusé sur les réseaux sociaux. ‘’Engagée depuis 2011 et l’organisation du premier Concours International d’Endurance de Fontainebleau dans une démarche de mise en valeur de notre belle endurance, nous, Comité d’Organisation, décidons de porter candidature à une candidature française pour organiser les championnats du monde de remplacement’’. 
Les organisateurs devraient donc se porter candidats auprès de la Fédération française d’équitation, qui choisira un seul et unique candidat français. ‘’La FEI réattribuera l’organisation à un candidat lui-même porté par sa fédération. Nous sommes donc candidats en France avant d’être peut-être candidat pour la France auprès de la FEI. La décision de la France sera prise d’ici début mai. Puis la FEI rendra sa décision en juin’’, ajoute Gilles Cabardos.

Porté par un objectif concret, le comité d’organisation souhaite tout mettre en œuvre afin de participer au rayonnement de la discipline. ‘’Notre objectif est de proposer des championnats où notre savoir-faire s’exprimera aux bénéfices des chevaux, des cavaliers de toutes nations, des professionnels de la discipline et du public, avec un site d’accueil remarquable et un environnement exceptionnel, tant au niveau des pistes dans la belle forêt de Fontainebleau que des facilités sur le site pour les boxes, le grooming et les contrôles vétérinaires. Une organisation par des cavaliers pour des cavaliers !’’ Gilles Cabardos promet également quelques nouveautés ’’si la décision nous était favorable’’.
Le président du comité termine son communiqué par une pensée pour les organisateurs déchus. ‘’À titre personnel, je comprends et conçois la déception énorme de tous ceux qui œuvraient pour que Dubaï soit une belle fête. Quelle que soit la justesse de la décision de la FEI, je ne souhaite à personne de vivre cette situation. Mon rêve, si je peux l’exprimer ainsi dans un tel moment, serait de vivre à Fontainebleau des championnats de la réconciliation. Nous avons besoin de tout le monde, engagé sur un même chemin, pour enfin nous consacrer uniquement aux émotions que nous apporte notre chère discipline.’’

Si la candidature de Fontainebleau est donc désormais officielle, les organisateurs avaient déjà été évoqués comme de bons repreneurs, notamment par Charles Trolliet, président de la Fédération Suisse des Sports Équestres, et très engagé dans la protection du bien-être des chevaux en endurance.

À lire également...

Réagissez