Patrice Delaveau et Orient Express de retour à Cagnes-sur-Mer

Crédit : Scoopdyga (archives)

Dimanche 10 avril - 16h53 | Charlène Barreteau et Johanna Zilberstein

Patrice Delaveau et Orient Express de retour à Cagnes-sur-Mer

Magnifique retour pour Orient Express*HDC ! Après plusieurs mois d’absence, le vice-champion du monde a confirmé son retour en fanfare avec Patrice Delaveau, s’adjugeant le Grand Prix du CSI 3* de Cagnes-sur-Mer. Les deux ont dominé un podium composé de l’Allemand Gerrit Nieberg, deuxième avec Contagio, et Timothée Anciaume, troisième avec Kiamon.

C’est à 13h30 que le coup d’envoi de ce dernier Grand Prix à Cagnes-sur-Mer a été donné. Au programme pour les soixante couples engagés, treize obstacles pour seize efforts sur des cotes à 1,50m. Le numéro un aura d’ailleurs causé de nombreuses fautes tout comme la rivière, placée en numéro neuf, ainsi que le triple en numéro onze. Ainsi quelques couples ont vu leurs chances s’envoler pour seulement une faute, à l’instar de Cyril Bouvard, sur Ténor du Gué, mais aussi de l’Irlandais Jack Dodd, cavalier de Bertram Allen, associé à Wrangler II. Même punition pour Bruno Broucqsault, en selle sur Robin d’Épic. Une faute également pour le Belge Rik Hemeryck, sur Carlitto van’t Zorgvliet, et la Suissesse Christina Liebherr, sur LB Eagle Eye, qui écopent également d’un point de temps dépassé. En forme depuis le début de la semaine, Harold Boisset et l’excellente Quolita Z ont cette fois écopé de sept points toutes pénalités confondues. Ce ne fut également pas la journée de Romain Lavigne et Pharaon Belle Menée, deux fautes, ainsi que de Marc Dilasser et Siamoise Minotière, vainqueurs du Grand Prix CSI 2* la semaine passée, sortis de piste avec seize points. Trois couples, dont le Suisse Alain Jufer sur Wiveau M et le Tricolore Vincent Feuillerac sur Concaro, n’ont pas pu aller au bout de leur parcours. Sept cavaliers, parmi lesquels Laurent Guillet sur Sultan du Château, l’Égyptien Karim Elzoghby sur Djoanna, Adeline Hécart sur Pasha du Gué et Alexandre de Rotschild sur Pendjab du Royet, ont quant à eux préféré abandonner.

Bonne pente pour Timothée Anciaume et Kiamon

Au final, ils ont été huit cavaliers à se qualifier pour le barrage. Premier sans-faute en première manche et donc premier à prendre le départ dans la finale au chronomètre, Patrice Delaveau lance son Orient Express*HDC et signe un autre parcours parfait en 45’’46. Lancé à sa poursuite, l’Allemand Lars Nieberg faute en cours de route sur Casallora. Deuxième Tricolore à partir, Timothée Anciaume, lui, ne se fait pas avoir avec Kiamon et signe un nouveau sans-faute en 49’’60, qui lui assure la troisième place finale. Un résultat qui vient confirmer la bonne forme du couple, qui a définitivement trouvé les mots pour se comprendre après des débuts un peu difficiles. Kelly Ettori, elle, faute à deux reprises avec Dior van het Costersveld. L’Irlandais Neal Fearon, sur Cavalino 26, faute également, à une reprise. Seule chance suisse, Pierre Kolly, en selle sur Corvall, met deux barres à terre, laissant toujours le Normand caracoler seul en tête. L’Allemand Gerrit Nieberg, lui, fait trembler le couple vice-champion du monde en signant un parcours parfait. Mais il rentre avec près de trois secondes de retard sur Contagio. Dernière finaliste à s’élancer, signe le parcours à quatre points le plus rapide qui lui permet de s’intercaler à la quatrième place.
Si cette nouvelle victoire permet à Patrice Delaveau de surfer sur une jolie vague entamée hier avec sa victoire dans l’épreuve majeure du jour avec la jeune Léontine Lédimar Z, elle permet surtout de confirmer la bonne forme de son exceptionnel étalon. Ainsi, Orient Express*HDC, qui a fait son retour à la compétition la semaine passée seulement après cinq mois d’arrêt, est définitivement au meilleur de sa forme puisqu’il sortait déjà sans la moindre pénalité du Grand Prix CSI 2* la semaine passé. De quoi aborder sereinement les échéances à venir…

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez