La Grande-Bretagne prend une longueur d’avance à Deauville

Crédit : Simon Photo

Samedi 09 avril - 09h14 | Communiqué

La Grande-Bretagne prend une longueur d’avance à Deauville

Hier matin a démarré la sixième édition du CPEDI 3* de Deauville, organisée par l’association Handi Equi’Compet. Les soixante-et-onze engagés venus fouler le sable du Grand Manège du Pôle international du cheval de Deauville, espèrent démontrer l’étendu de leur talent mais surtout remporter les épreuves par équipes, en individuel ou lors de la reprise libre. L’objectif final ? Les Jeux Pparalympiques de Rio : rêve déjà en marche pour certain, encore en attente de résultats pour d’autres.

Ce sont les cavaliers du Grade III qui ont officiellement ouvert le concours de para-dressage deauvillais. Pour la première fois lors d’un CPEDI 3*, ils étaient au nombre de vingt-cinq à se lancer sur la piste. Pas simple pour se démarquer ! C’est pourtant ce qu’a réussi à faire la Sudafricaine Philippa Johnson-Dwyer avec son Lord Louis, hongre de onze ans, puisqu’ils prennent la tête de cette première épreuve du week-end avec un beau score de 71.289%. Jolies performances également du côté de l’Australie avec Katie Umback et des Pays-Bas avec Lotte Krijnsen avec des scores respectifs de 70.553% et 69.263% et une deuxième et troisième place sur le podium.  Du côté des français, la reprise de José Letartre et Swing Royal*ENE-HN leur apporte une belle quatrième place et un total de 69.053 %. Samuel Catel et Louise Studer se classent respectivement huitième et onzième.
 
Sans surprise, c’est Sophie Wells qui occupe la première et la seconde place du podium à la fin de l’épreuve par équipzq Grade IV. La championne britannique qui remportait il y a quelques mois le CPEDI 3* de Slapton-Bury a montré une vraie aisance technique avec Valerius et C Fatal Attraction pour un total de 72.738 % et 72.571 %. Le Danemark monte sur la dernière marche grâce à la performance de Line Kongensgaard et son bon Laponio avec qui elle évolue sur les pistes internationales depuis 2013.
 
L’après-midi a démarré avec les cavaliers du Grade Ia sous le soleil. Les spectateurs ont pu admirer la reprise de Sophie Christiansen qui prend la tête de l’épreuve. La numéro un mondial et son cheval Athene Lindebjerg, représentant la Grande-Bretagne, ont montré encore une fois l’étendue de leur talent avec une note de 74.913 %. Laurentia Tan et son cheval Ruben James 2 ont offert la deuxième place à Singapour avec un score de 72.826 %. Le couple avait, rappelons-le, pris le bronze lors des Jeux équestres mondiaux en 2014.  Le jury a également apprécié la reprise de la Britannique Anne Duham et son étalon de quinze ans LJT Lucas Normak puisqu’ils prennent la troisième place. Le couple avait déjà fait ses preuves lors des Championnats d’Europe 2015, ici même au Pôle International du Cheval, en s’emparant de l’argent sur la reprise libre.

Belle première pour Estée Gerritsen

Les neuf partants du Grade Ib représentant huit nations ont évolué sous les yeux d’un jury qui a attribué des notes allant de 55.520% à 73.680%. Pour sa première venue au Pôle international du cheval de Deauville et son premier CPEDI 3*, c’est la Néerlandaise Estée Gerritsen qui s’impose à l’issue de l’épreuve avec Exquis Onassis et un très beau score de 73.680%. Un couple à suivre ! Le numéro trois mondial autrichien Pepo Puch s’offre l’argent en duo avec le hongre Fontaine Noir. Ils obtiennent la note de 72.840%. La troisième marche du podium prend également les couleurs des Pays-Bas grâce à Nicole Den Dulk et Faust qui décrochent un score de 70.320%. Céline Gerny et Flint, eux obtiennent une cinquième place (65.680%). 
 
Le Grade II a conclu cette première journée au CPEDI 3* de Deauville et c’est la médaillée d’or des Jeux équestres mondiaux de Caen, la Néerlandaise Rixt Van Der Horst qui remporte l’épreuve avec Uniek et un score de 71.265%. L’argent est raflé par les États-Unis et Rebecca Hart, la grande gagnante du CPEDI 3* de Wellington en janvier dernier et qui présentait ici Schroeters Romani (69,912%). Les Pays-Bas ne cessent de faire parler d’eux puisqu’ils sont encore une fois dans le trio de tête grâce Demi Vermeulen et son cheval Burberry qui sortent du rectangle à 69.118%.

À lire également...

Réagissez