Le cri du cœur de Steve Guerdat pour le maintien des équipes de quatre aux JO

Crédit : Scoopdyga

Lundi 04 avril - 18h33 | À Lausanne, Sébastien Roullier

Le cri du cœur de Steve Guerdat pour le maintien des équipes de quatre aux JO

Seul cavalier présent, et ce une grande partie de la journée, au Forum des sports de la Fédération équestre internationale, lequel se tient aujourd’hui et demain à Lausanne, Steve Guerdat a profité de la tribune qui lui a été offerte pour rappeler son opposition au projet de nouveau format de compétition olympique porté par la FEI. Même si la première journée de débats était entièrement dédié au statut des officiels (juges et stewards), et le sujet des nouveaux formats de compétition à l’ordre du jour de demain, le cri du cœur du champion suisse a eu le mérite d’en rappeler le caractère crucial pour l’avenir du sport.

Comme la plupart des grands cavaliers internationaux, le champion olympique en titre et double vainqueur de la finale de la Coupe du monde estime qu’il serait néfaste de réduire les équipes de saut d’obstacles, concours complet et dressage de quatre à trois cavaliers, ainsi que de supprimer la possibilité pour les équipes d’effacer leur plus mauvais score lors de chaque manche. "Je dois partir, et comme je ne pourrai pas être présent demain, je voudrais vraiment vous parler des Jeux olympiques. J’ai lu les projets de réforme des formats de compétition. Je pense que voir plus de nations aux Jeux olympiques est une bonne chose pour notre sport. Cependant, nous devons veiller à ce que les équipes qualifiées dans les différentes régions du monde aient bien le niveau pour concourir aux JO. En effet, je ne crois que faire venir des couples ayant tout juste le niveau pour sauter des épreuves à 1,45m aient leur place dans cet événement. Je ne crois pas que ce soit une bonne chose pour personne. Quant à la longueur des épreuves, nous ne sommes pas obligés de toutes les montrer à la télévision en intégralité. Je comprends que la FEI veuille rendre nos épreuves plus attractives, mais avez-vous regardé les derniers grands championnats? À chaque fois, le suspense a été au rendez-vous jusqu’au passage du dernier cavalier. C’est justement grâce au fait que nous concourions à quatre avec la possibilité d’effacer le plus mauvais score. Enfin, j’entends qu’on veut rendre nos épreuves plus lisibles pour le public. C’est une blague, non? Quatre cavaliers, les trois meilleurs scores qui comptent. Cela ne me semble pas si dur à comprendre! Je vous parle sincèrement avec mon cœur. Je veux défendre mon sport, et je pense que changer une formule qui fonctionne serait une grave erreur."
Même si les parties prenantes restent partagées à ce sujet, les propos de Steve Guerdat ont été chaleureusement applaudis par une bonne partie de la salle.

À lire également...

Réagissez