L’heure du sacre a enfin sonné pour Hans Peter Minderhoud à Göteborg

Crédit : Scoopdyga

Dimanche 27 mars - 18h12 | À Göteborg, Johanna Zilberstein

L’heure du sacre a enfin sonné pour Hans Peter Minderhoud à Göteborg

Hans Peter Minderhoud vient d’accrocher la finale de la Coupe du monde, à Göteborg. Impérial de bout en bout, le Néerlandais a dominé son sujet avec Glock’s Flirt, s’offrant facilement le titre, ne souffrant d’aucune galanterie à l’égard de la Suédoise Tinne Vilhelmson-Silfvén, deuxième avec Don Auriello, et de l’Allemande Jessica von Bredow-Werndl, à nouveau troisième avec Unee BB.

L’ESSENTIEL
Il aura régné sans partage jusqu’à la fin. Gagnant du Grand Prix vendredi, Hans Peter Minderhoud a enlevé la Reprise Libre en Musique, cet après-midi, ultime acte de la finale de Coupe du monde. En étant le seul cavalier à dérouler une reprise sans la moindre faute, il a facilement remporté l’épreuve, décrochant la moyenne de 82.357%. Une reprise libre sur le thème de Zorro, qui a su convaincre cinq des sept juges présents en bord de piste. Tinne Vilhelmson-Silfvén, brillante dans le Grand Prix, a connu cette fois quelques difficultés avec Don Auriello. Sur le premier doublé, la Suédoise a ainsi eu toutes les peines du monde à arrêter son hongre brun, parti dans le piaffer. Un peu plus tard, elle commet également une nouvelle faute dans les changements de pieds aux deux temps. Elle prend malgré tout une belle deuxième place avec la note finale de 81.429%. Sur la troisième marche du podium, l’Allemande Jessica von Bredow-Werndl. Elle aussi a dû faire face au bouillonnant caractère d’Unee BB, qui a pris le galop dans les appuyers au trot avant de lui aussi fauter sur les changements de pieds. Score final de 80.464% et une nouvelle troisième place pour le couple, qui la prenait déjà l’an passé à Las Vegas.
 
LES TOPS
Les premières félicitations ne peuvent qu’aller au public de la Scandinavium Arena. Accueillant chaleureusement chaque couple, les dix mille spectateurs ont réservé aux meilleurs couples une ovation debout, partageant leur joie. Il n’en fallait d’ailleurs pas plus aux cavaliers pour décompresser en sortie de piste. 
On peut également donner un bon point à Patrik Kittel. Si le Suédois a dû se contenter d’une peut-être un peu amère médaille en chocolat, son score de 78.946% s’inscrit dans la moyenne de ce que peut faire son fidèle Watermill Scandic, qui n’a pas si souvent dépassé la barre des 80% sur une RLM. Derrière lui, la Danoise Anna Kazsprzak a également tenu son rang, se glissant dans le groupe de tête avec le bon Donnperignon (78.625%).
 
LES FLOPS
Globalement, il n’y a pas eu de grosse catastrophe à déclarer et les coulpes sont restés dans leurs moyennes habituelles. En bas du classement aujourd’hui, on retrouve la Finlandaise Terhi Stegars, qui a accusé plusieurs fautes sur les changements de pieds et manquait globalement d’impulsion avec Axis TSF. Avant-dernière, la Russe Tatiana Dorofeeva n’a guère fait mieux que l’an passé avec Kartsevo Upperville. L’Américain Günter Seidel vient refermer le classement avec la moyenne de 67.464% sur Zero Gravity.
 
Les résultats ici

À lire également...

Réagissez