Les Français démarrent sur les chapeaux de roue à Göteborg

Pénélope Leprevost est en tête de la finale de Coupe du monde.
Crédit : Scoopdyga

Vendredi 25 mars - 21h21 | À Göteborg, Johanna Zilberstein

Les Français démarrent sur les chapeaux de roue à Göteborg

Beau début de compétition pour les Tricolores. Pénélope Leprevost a ainsi remporté la Chasse de ce soir avec Vagabond de la Pomme, devançant Simon Delestre sur Qlassic Bois Margot. L'Allemand Daniel Deusser complète le podium avec Cornet d'Amour, tandis que Patrice Delaveau, sur Lacrimoso 3*HDC, et Kevin Staut, sur For Joy van't Zorgvliet*HDC, ne sont pas loin. Avis à tous les concurrents, les Français sont en forme !

 - Les Français démarrent sur les chapeaux de roue à Göteborg

Kevin Staut a vite fait oublier sa faute avec For Joy van't Zorgvliet, se classant douzième.
Crédit : Scoopdyga

L’ESSENTIEL
Ça commence très bien pour les Français ! À l’issue d’une Chasse on ne peut plus palpitante, les Tricolores ont brillé. Pénélope Leprevost s’est ainsi offert la victoire avec Vagabond de la Pomme. Avant-dernière à prendre le départ, la Normande a déroulé un sans-faute à vitesse supersonique, détrônant au passage le leader… Simon Delestre ! Le Lorrain termine donc derrière sa compatriote, à une belle deuxième place grâce à un Qlassic Bois Margot toujours très en forme. Avec un excellent parcours associé à Cornet d’Amour, l’Allemand Daniel Deusser est venu compléter ce podium.
Mais rien n’est encore joué pour les trois leaders, talonnés par de sacrés couples, à l’instar du Néerlandais Harrie Smolders sur Emerald, des Suisses Steve Guerdat sur Concetto Son et Romain Duguet sur Quorida de Trého, ou encore de l’Allemand Marcus Ehning sur Cornado NRW. Tous très en forme ce soir, ils peuvent encore faire bouger l’ordre établi. D’autant plus que trois voire quatre parcours restent à venir.

 - Les Français démarrent sur les chapeaux de roue à Göteborg

Deuxième à prendre le départ, Patrice Delaveau a offert une belle démonstration avec Lacrimoso 3*HDC.
Crédit : Scoopdyga

LES BLEUS
Une chose est sûre, les Bleus sont bien rentrés dans la compétition ! Deuxième cavalier à s’élancer, Patrice Delaveau a été tout simplement parfait avec Lacrimoso 3*HDC. Le couple a ainsi sorti le premier sans-faute et établi le premier chronomètre de référence, qui a tenu un bon moment, s’offrant la sixième place finale. Avec Qlassic Bois Margot, Simon Delestre n’a pas trahi son brassard de numéro un mondial, sortant sans encombre et surtout signant un parcours époustouflant et prenant la tête des opérations. Avant-dernière en piste, Pénélope Leprevost a été la seule à pouvoir le détrôner, rentrant avec presque trois secondes d’avance. En selle sur For Joy van’t Zorgvliet*HDC, Kevin Staut a quant à lui écopé d’une faute en entrée de ligne, qu’il a vite fait oublier en accélérant le tempo, lui permettant de prendre la douzième place.

 - Les Français démarrent sur les chapeaux de roue à Göteborg

Simon Delestre s'est également offert un excellent début de compétition en prenant la deuxième place avec Qlassic Bois Margot.
Crédit : Scoopdyga

LES TOPS
Si dans ce premier parcours les fautes étaient converties en secondes de pénalité, dix-sept couples ont quand même signé un parcours parfait – dont l’Égyptien Mohamed Talaat, disqualifié depuis avec Connaught. Les mentions spéciales vont ce soir à l’Allemand Niklas Krieg, qui démarre sa première finale de Coupe du monde avec les honneurs, signant un premier sans-faute avec Carella. Belle performance également de Henrik von Eckermann, seul Suédois qualifié et qui fait honneur à son pays en signant lui aussi un parcours parfait sur Gijlandro van den Bosrand. On saluera le parcours sans-faute de la Hongroise Mariann Hugyecz, auteur d’un enchaînement fluide avec Chacco Boy. Enfin, on attribuera un bon point à Callan Solem, seul Américain à avoir signé une jolie performance ce soir sur VDL Wizard.
 
LES FLOPS
Déception générale du côté des Américains. Si la plupart des bonnes cartouches ont décidé de ne pas faire le voyage jusqu’en Suède, on attendait par exemple un peu mieux de Rich Fellers. À vingt ans, Flexible s’est montré dans une belle forme ce soir, et les deux fautes auraient sans aucun doute pu être évitées.
Grand favori, l’Allemand Christian Ahlmann ne peut déjà plus prétendre à la victoire après deux fautes de Colorit. Mauvais point pour l’Américain Quentin Judge, qui traverse un vertical avant d’essuyer un refus sur la palanque blanche avec le pourtant excellent Copin van de Broy.

Les résultats ici
La réaction de Pénélope Leprevost ici
La réaction de Simon Delestre ici
La réaction de Daniel Deusser ici

À lire également...

Réagissez