Les ténors à la lutte dans le premier acte de la finale de Göteborg

Crédit : Dirk Caremans/FEI

Vendredi 25 mars - 16h56 | À Göteborg, Johanna Zilberstein

Les ténors à la lutte dans le premier acte de la finale de Göteborg

Hans Peter Minderhoud s'est adjugé le Grand Prix, premier acte de la finale de la Coupe du monde, qui a débuté aujourd'hui à Göteborg, en Suède. Mais le Néerlandais n'a pas encore remporté la guerre, puisqu'il est talonné de très près par les Suédois Tinne Vilhelmson-Silfvén et Patrik Kittel.

Beau scénario que celui promis par les cavaliers pour le dernier acte de la finale de la Coupe du monde. Car sur la piste de la Scandinavium Arena de Göteborg, cet après-midi, la lutte a été belle et les écarts serrés. Première cavalière en piste, la Danoise Agnete Kirk-Thinggaard offre d’emblée une belle performance, montrant que le niveau sera bien celui d’une finale. Sur Jojo AZ, elle accroche ainsi la moyenne de 73.343%, suffisante pour lui offrir la huitième place finale. Deux cavaliers plus tard, la Suédoise Tinne Vilhelmson-Silfvén, première locale à entrer dans la course, poursuit l’escalade et décroche la moyenne de 76.500%, malgré un début de reprise avec Don Auriello un peu tendu. Le couple s’offre malgré tout une belle troisième place, à quelques centièmes seulement des leaders. Déception en revanche du côté de l’Allemande Fabienne Lütkemeier, qui écope de plusieurs fautes avec D’Agostino FRH. La seule Suissesse engagée, Marcela Krinke-Susmelj, reste quant à elle dans ses cordes avec Smeyers Molberg (72.343%). Troisième de la finale de Las Vegas l’an passé, l’Allemande Jessica von Bredow-Werndl fait quant à elle une bonne entrée dans la compétition avec Unee BB (75.257%). On notera malgré tout quelques petites fautes qui ont coûté le podium au couple, qui pouvait y prétendre. La Danoise Anna Kaszprak, elle, est tout simplement parfaite dans ce premier acte et accroche une belle cinquième place avec Donnperignon (74.729%).
La lutte annoncée n’est venue qu’à la fin. Quinzième des dix-huit cavaliers à s’élancer, le Néerlandais Hans Peter Minderhoud, vainqueur de deux étapes cette saison, réalise une nouvelle démonstration avec son bel alezan et décroche la moyenne de 76.871%. C’est suffisant pour prendre la tête à Tinne Vilhelmson-Silfvén, mais également pour passer devant Patrik Kittel. Entré en piste sous les ovations d’un public absoluement acquis à sa cause, le Suédois, qui a décidé de miser sur l’expérimenté Watermill Scandic, doit se contenter de la troisième place pour quelques centièmes de points (76.400%).
Mais, avec les huit premiers cavaliers à moins de trois points, et les trois premiers à quelques centièmes les uns des autres, l’acte final promet d’être plus ouvert que jamais. Les couples n’auront pas le droit à l’erreur. Car pour Hans Peter Minderhoud, Tinne Vilhelmson-Silfvén, Jessica von Bredow-Werndl et, bien sûr, Patrik Kittel, c’est l’occasion où jamais de repartir avec ce trophée qu’ils convoitent depuis tant d’années. Dénouement dimanche, à 13h.
 
Les résultats ici

À lire également...

Réagissez