Les finales Coupe du monde qui ont marqué l'histoire : 2007, Beat Mändli offre le trophée à la Suisse

Crédit : Scoopdyga

Jeudi 24 mars - 10h50 | Léa Errigo

Les finales Coupe du monde qui ont marqué l'histoire : 2007, Beat Mändli offre le trophée à la Suisse

À quelques jours de la finale Coupe du monde de saut d’obstacles qui se déroule cette année à Göteborg en Suède, GrandPrix-Replay revient sur les finales qui ont marqué l’Histoire du circuit. Aujourd’hui, retour sur la finale de Las Vegas, en 2007. Après une bataille entre la Suisse et l’Allemagne, c’est finalement Beat Mändli qui s’est adjugé la victoire.

Les meilleurs cavaliers du monde ont rendez-vous à Las Vegas aux États-Unis, pour s’affronter dans la dernière étape de la Coupe du monde. Après un long voyage, les chevaux arrivent à destination pour disputer la finale tant attendue. Si Marcus Ehning et Meredith Michaels-Beerbaum ont déjà remporté ce titre les deux années précédentes, ils comptent bien renouveler leur performance et défendre les couleurs allemandes : jamais deux sans trois ! Mais les cavaliers suisses sont déterminés et mettent tout en œuvre pour réaliser les meilleures performances.
La compétition commence et c’est l’Américain McLain Ward qui domine avec Sapphire, sa jument de douze ans. Mais le dernier jour, le couple faute en première manche et sort de piste avec huit points. Le bilan s’alourdit en deuxième manche puisqu’ils écopent de quatre points après une faute sur le mur, ils terminent huitième de cette finale.
Le voie est libre pour la course au podium, les cavaliers allemands et américains se livrent ainsi à une bataille dans la dernière manche. À la surprise de tous, Meredith Michaels-Beerbaum, qui tient fermement la tête en selle sur Shutterfly, chute dans un virage en première manche. Mais les Allemands ne se découragent pas, Markus Beerbaum et Leena entrent en piste pour la première manche et assurent un parcours sans encombre, jusqu’à la sortie du triple où la barre tombe. Le couple sort de piste avec quatre points, même score en seconde manche. Mais son compatriote Daniel Deusser signe le seul double sans-faute avec Air Jordan Z. 
Alors qu’on ne les attendait pas forcément là, le Suisse Beat Mändli, discret mais efficace avec le Selle Français Idéo du Thot, inscrit un parcours parfait. Les deux cavaliers allemands Daniel Deusser et Markus Beerbaum complètent le podium, tandis que le compatriote de Beat Mändli, Steve Guerdat, prend la quatrième place avec Trésor. La bataille prend fin entre les deux nations.

À lire également...

Réagissez