Les finales Coupe du monde qui ont marqué l’Histoire : 2010, le triomphe de Marcus Ehning

Crédit : FEI

Mercredi 23 mars - 12h50 | Johanna Zilberstein et Léa Errigo

Les finales Coupe du monde qui ont marqué l’Histoire : 2010, le triomphe de Marcus Ehning

À quelques jours de la finale Coupe du monde de saut d’obstacles qui se déroule cette année à Göteborg en Suède, GrandPrix-Replay revient sur les finales qui ont marqué l’Histoire du circuit. Aujourd’hui, retour sur la finale de Genève, en 2010. Après trois jours aussi intenses sur la piste que dans les écuries, Marcus Ehning s’est adjugé le trophée avec son excellent Plot Blue.

En 2010, après onze étapes qualificatives, les meilleurs cavaliers mondiaux se sont donnés rendez-vous à Genève pour s’affronter lors de la finale Coupe du monde. La crème de la crème se retrouve ainsi au Palexpo pour défendre leurs chances. Double tenante du titre avec Shutterfly, l’Allemande Meredith Michaels-Beerbaum ne fait pas le déplacement en Suisse. Cependant nombreuses figures emblématiques de ce sport ont répondu présentes, parmi elles le Brésilien Rodrigo Pessoa, l’Allemand Ludger Beerbaum, le Suédois Rolf-Göran Bengtsson ou encore le Suisse Beat Mändli, vainqueur de la finale en 2007. 
Dès le début, cette finale était promise à rester dans les annales. Ainsi, l’Américain McLain Ward, premier au classement général à l’issue du deuxième jour, voit sa jument Sapphire éliminée pour hypersensibilité. Après avoir mené ’’une enquête approfondie’’, la Fédération équestre internationale avouera avoir ’’incorrectement éliminé’’ la jument, reversant à McLain Ward l’équivalent de la dotation qu’il aurait dû percevoir pour sa deuxième place dans la Chasse. Mais la compétition s’est poursuivie sans lui.
C’est son compatriote Mario Deslauriers, plus jeune vainqueur de la finale qu’il a remporté à l’âge de dix-neuf ans sous pavillon canadien, qui prend donc la tête des opérations. À deux points de Marcus Ehning avant l’ultime étape, il prend encore de l’avance lorsque l’Allemand ajoute quatre points à son compteur. Dernier cavalier à s’élancer sur l’ultime manche, il a droit à une barre et un point de temps dépassé pour l’emporter à nouveau. Mais, en selle sur Urico, il craque et commet trois fautes avant de rentrer avec un point de temps dépassé.
La victoire tombe donc confortablement dans l’escarcelle de Marcus Ehning, qui a couru cette finale en montant Noltes Küchengirl puis Plot Blue. L’Allemand Ludger Beerbaum, sur Gotha FRH, et le Suisse Pius Schwizer, sur Ulysse et Carlina, viennent compléter le podium de cette finale définitivement différente.

À lire également...

Réagissez

  • Yuli Kaa - le 24/03

    ce cheval était juste parfait! Dommage qu'il soit parti en retraite.