Belle lutte annoncée à Göteborg

Crédit : Roland Thunholm/FEI

Lundi 14 mars - 18h39 | Johanna Zilberstein

Belle lutte annoncée à Göteborg

Ce week-end, les dresseurs avaient rendez-vous à ‘s-Hertogenbosch, aux Pays-Bas, pour l’ultime étape de l’édition 2016 du circuit Coupe du monde. Un rendez-vous venu mettre un terme à une lutte qui aura duré neuf étapes. Neuf CDI-W durant lesquels les dresseurs auront donné le meilleur d’eux-mêmes pour décrocher l’une des places mises en jeu en vue de la finale de la Coupe du monde, qui se tiendra dans deux semaines, à Göteborg. Désormais, il n’en reste que neuf.

C’est désormais terminé. À l’issue des étapes d’Odense, Lyon, Stuttgart, Stockholm, Salzbourg, Londres, Amsterdam, Neumünster et ‘s-Hertogenbosch, neuf cavaliers ont décroché leur billet pour la finale de la Coupe du monde qui se tiendra dans deux semaines, à Göteborg. Première au classement général, l’Allemande Isabell Werth ne pourra finalement pas se rendre en Suède. En cause les blessures de Weihegold, qui souffre d’une infection, et de Don Johnson, blessé au box, qui ne lui permettent pas d’avoir un cheval qualifié pour courir cette finale. Vainqueur des étapes de Stockholm et Den Bosch, le Néerlandais Hans Peter Minderhoud sera bien là et aura toutes ses chances avec le beau Glock’s Flirt. Troisième l’an passé, l’Allemande Jessica von Bredow-Werndl tentera quant à elle de faire encore mieux avec Unee BB. Chef de file du dressage Suédois, Patrik Kittel aura quant à lui à cœur de bien faire face à son public. Il devrait entrer sur le rectangle avec sa bonne Déjà, à moins qu’il ne choisisse de miser sur son expérimenté Watermill Scandic. Gagnante des étapes de Lyon et de Stuttgart, un peu en baisse de forme à Den Bosch, l’Espagnole Beatriz Ferrer-Salat viendra donner tout ce qu’elle pourra avec Delgado et pourrait bien s’emparer de la victoire finale. Récompensé pour ses bonnes performances et sa régularité, Marcela Krinke-Susmelj pourra représenter la Suisse avec Smeyers Molberg. En ballotage avant l’ultime étape, la Danoise Agnete Kirk-Thinggaard a quant à elle réussit à rester du bon côté, et devrait emmener Jojo AZ jusqu’en Suède. Qualifié en dernière minute grâce notamment à sa deuxième place à Den Bosch, Diederik van Silfhout viendra tenter de bien figurer au classement final avec Arlando, tout comme l’Allemande Fabienne Lütkemeier, qui devrait monter D’Agostino FRH, son cheval de tête, mais pourrait choisir de mettre Qui Vincit Dynamis dans le grand bain.
Le forfait d’Isabell Werth permet donc au dixième cavalier au classement général, le Néerlandais Edward Gal, d’être repêché pour le rendez-vous suédois. Mais, en fin de semaine dernière, le cavalier de Glock’s Voice et Glock’s Undercover est tombé d’un jeune cheval et s’est blessé au poignet et au dos. On ignore pour le moment s’il pourra monter à Göteborg. S’il venait à déclarer forfait, c’est alors la Suédoise Tinne Vilhelmson-Silfvén, onzième au classement général, qui pourrait porter ses couleurs devant son public avec le bon Don Auriello.
En tant que tenante du titre, Charlotte Dujardin a automatiquement gagné sa place. Sacrée l’an passé avec Valegro, elle devrait cette année monter Uthopia. Une chance pour ses concurrents puisque cette donne relance complètement la compétition, où plusieurs couples présentent de bonnes chances de l’emporter.

À lire également...

Réagissez