Richie Moloney déjoue les pronostics à Wellington

Richie Moloney et Carrabis Z, vainqueurs Grand Prix 5* de Wellington hier soir.
Crédit : Sportfot

Dimanche 13 mars - 11h54 | Yeelen Ravier

Richie Moloney déjoue les pronostics à Wellington

Hier soir, sous le coucher de soleil de Wellington en Floride, l'Irlandais Richie Moloney s'est imposé dans le Grand Prix 5* de la semaine, associé à Carrabis Z. Le Néozélandais Sharn Wordley s'est incliné pour presque deux secondes de plus aux rênes de Casper, tandis que Lillie Keenan a complété le trio de tête avec Super Sox.

Les favoris fébriles en première manche

Neuvième semaine de compétition à Wellington et les scénarios s'enchainent et ne se ressemblent pas. Malgré un plateau de stars assez relevé, surtout en fin d'épreuve comme il est coutume, huit cavaliers ont déjoué les pronostics.
Kent Farrington sans-faute en première manche sur Uceko, il faisait évidemment figure de favori. Georgina Bloomerg et son attachante Lilli ont rejoint son compatriote, enchainant les belles performances ces derniers week-ends, tout comme l'expérimenté Todd Minikus et Babalou 41. Les autres pilotes réputés n'ont eux pas réussi à sortir sans encombre. Eric Lamaze, tout comme il y a deux semaines dans le Grand Prix, a écopé d'une petite faute de sa Fine Lady 5 malgré un joli passage. Même score pour Margie Engle sur Royce, Reed Kessler et Cylana, ou encore Beezie Madden avec Quister, l'ancienne monture de Jane Richard Philips, qui prendra également un point de dépassement de temps. Tous, ou presque, auront craint le double, composé d'un oxer et un vertical, en milieu de parcours. Rodrigo Pessoa et la délicate Citizenguard Cadjanine Z, de retour sous sa selle, ont pêché sur la ligne subtile. Tiffany Foster en a également fait les frais accompagnée de Tripple XII, l'ancien compagnon de Ben Maher. Ce dernier non plus n'est pas parvenu à sortir le score vierge, accusant huit points sur Diva II. Olivier Robert, préparant activement sa saison extérieure, en a fait de même, sa Quenelle du Py mettant une barre à terre et fautant sur la rivière. Nicolas Deuseuzes, associé à Quilane de Lezeaux, a lui essuyé une lourde contre-performance de seize points. À noter également l'abandon de Jessica Springsteen après plusieurs fautes du prometteteur et bouillant Cynar Va. Jonathon Millar avec Calvin Klein, Hardin Towell et SF Ariantha, l'Américaine Lillie Keenan sur Super Sox, Sharn Wordley avec Casper, et Richie Moloney sur Carrabis Z ont eux franchi la ligne d'arrivée sans aucune pénalité, se qualifiant tous pour le barrage.

Richie Moloney crée la surprise

Un barrage à huit a alors débuté. Le Calvin Klein de Jonathon Millar mettant deux barres au sol dès le début du tour, le chronomètre n'est pas énormément descendu. Georgina Bloomerg a vécu le même cas de figure sur Lilli, tout comme Hardin Towell qui ont écopé de quatre points avec SF Ariantha. Lillie Keenan, peu habituée à courir sur ces cotes, a préféré assurer le score vierge en cette finale contre la montre, accompagnée de Super Sox, fils de Salito apparu parfois sous la selle de Cian O'Connor. Sharn Wordley n'a pas non plus essayé de réaliser le barrage le plus rapide, tout en allongeant son Casper quand même, et a signé un sans-faute en 46''695, s'installant devant Lillie Keenan. Aux rênes de Carrabis Z, Richie Moloney a tenté d'installer la pression sur ses concurrents en abaissant de presque deux secondes le chronomètre du leader, sans effleurer la moindre barre. Finalement, les favoris Todd Minikus et Kent Farrington ont serré leurs courbes et ouvert les doigts, mais ont écopé d'une faute chacun malgré un temps plus rapide.
L'Irlandais Richie Moloney s'est donc vu remettre le trophée de ce Grand Prix 5* avec fierté.
 

À lire également...

Réagissez