Les Jeux olympiques, Graal des cavaliers

Crédit : Sportfot

Vendredi 11 mars - 15h07 | Johanna Zilberstein et Léa Errigo

Les Jeux olympiques, Graal des cavaliers

La liste des couples ayant obtenu une qualification pour les Jeux olympiques de Rio de cet été est finalement sortie, ce mercredi. Si tous les cavaliers ayant décroché ce Graal ne sont pas certains de se rendre au Brésil, leurs fédérations respectives étant les seules à décider des couples qu’elles enverront représenter leurs pays, l’officialisation de leur qualification a été pour tous un sacré bonheur.

Après un marathon de plus d’un an, démarré au 1er janvier 2015 et achevé dimanche dernier, quinze cavaliers ont décroché des places pour participer en individuel aux Jeux olympiques de Rio, l’été prochain, aux côtés des quatre cavaliers de chaque pays sélectionnés pour courir par équipes.
Du côté de la Belgique, deux cavaliers ont tiré leur épingle du jeu. Il s’agit de Grégory Wathelet qui compte bien prendre part à cette échéance de taille malgré la vente de son cheval de tête, Conrad de Hus, et de Jerome Guery. Ce dernier s’est d’ailleurs fait une joie de partager la bonne nouvelle avec son coéquipier et ami. ’’Le fait de pouvoir peut-être participer aux Jeux olympiques avec Gregory Wathelet est vraiment une bonne chose. Gregory est un exemple pour beaucoup de cavaliers. En tant que cavalier belge, je suis fier de pouvoir être à ses côtés pour une compétition comme celle-ci. C’est un honneur. Gregory est un ami, participer aux JO avec un ami et un cavalier comme lui c’est très agréable.’’ Sentiment partagé du côté du principal intéressé : ’’Je savais que j’étais bien placé et que normalement, sans retournement de situation, j’aurais la place’’, a-t-il expliqué. ’’C’est vraiment bien d’avoir deux places pour la Belgique, surtout avec Jerome !’’
Maintenant, les deux pilotes doivent confirmer leur bonne forme et celle de leur monture s’ils veulent assurer leur voyage vers le Brésil. ’’C’est une place que j’ai gagné avec Papillon mais qui revient à la Belgique, il faudra donc que le comité olympique me sélectionne’’, analyse Jerome Guery. ’’Ce n’est pas encore officiel mais je vais mettre tout mettre en œuvre pour essayer d’arriver en forme et prêt pour l’évènement. C’est une échéance importante, cela me fait vraiment plaisir d’avoir gagné cette place.’’

Un peu plus au Sud, l’Italien Emanuele Gaudiano a également décroché une place pour aller à Rio.
’’C’est une très bonne nouvelle. J’ai trois chevaux capables d’aller aux Jeux olympiques (Corbanus, Capar 232, avec lequel il a dernièrement pris la deuxième place du Grand Prix CSI 5* de Hong Kong, et Guess 6, ndlr), je monterai le plus en forme et le plus performant le moment venu’’, détaille-t-il. Car désormais, l’Italien doit faire sans Admara 2, cédé en janvier au Colombien Carlos Lopez. ’’Admara a été vendue  mais j’ai trois très bons chevaux. Ils sont jeunes, l’un a neuf ans et les deux autres ont dix ans, je verrai donc mais je vais faire en sorte qu’ils soient prêts pour les Jeux. Je vais faire de mon mieux, c’est une compétition difficile nous verrons comment les choses se déroulent.’’

Le tant attendu Abdelkebir Ouaddar a lui aussi gagné sa place, et devrait devenir le premier cavalier marocain à aller aux Jeux olympiques avec son fougueux Quickly de Kreisker.
’’Une qualification pour les Jeux olympiques, c’est le rêve de tout sportif’’, s’est réjoui le pilote. ’’Je suis très content d’être qualifié. Je remercie les personnes qui m’ont aidé, notamment Marcel Rozier (son entraîneur) sa Majesté le Roi Mohammed VI (propriétaire de ses chevaux), Moulay Abdallah Alaoui (Président de la Fédération marocaine) et tous les fans, qui m’ont tous soutenu. Mais aussi ma famille pour qui ce n’est pas facile car je dois parfois les abandonner pour aller en concours.’’

À lire également...

Réagissez