Des éclaircissements sur la mort d'Olivia Inglis

Crédit : Collection privée

Vendredi 11 mars - 10h10 | Johanna Zilberstein

Des éclaircissements sur la mort d'Olivia Inglis

Depuis dimanche, la communauté équestre est en émoi face au décès d'Olivia Inglis, dix-sept ans, cavalière décédée sur un cross lors d'un championnat national en Australie. Une mobilisation massive est d'ailleurs en cours sur les réseaux sociaux, où tout le monde rend hommage à la jeune fille.

Depuis plusieurs jours, à travers les réseaux sociaux, la communauté équestre rend hommage à Olivia Inglis, une jeune cavalière australienne de dix-sept ans décédée lors d’un cross, dimanche dernier dans son pays. Lycéenne et passionnée de concours complet, Olivia appartenait à une famille d'éleveurs de Pur-sang bien connue en Australie. Compétitrice, elle tenait sa passion de ses parents, tous deux cavaliers. Le week-end dernier, elle était au départ d'un championnat national de niveau 2* qui se déroulait à Gundy, au nord de Sydney, avec Coriolanus, un cheval né et élevé chez elle. Après un début de compétition sans encombre, le couple a commis une faute dans une combinaison lors du cross. Malheureusement, le cheval a heurté un obstacle d'une hauteur de 1,10m avant de retomber sur sa cavalière, précipitée au sol sous les yeux de ses parents, venus la soutenir. Prise immédiatement en charge par les services de secours sur place, Olivia Inglis n'a pu être réanimée. "Ses parents sont traumatisés, comme vous pouvez l'imaginer. Malheureusement, parfois, les chevaux font des erreurs", a expliqué Judy Fasher, porte-parole de la fédération australienne au Daily Telegraph.

Depuis l'annonce de la mort de la jeune fille, les réseaux sociaux ne cessent de lui rendre hommage et le hashtag #rideforolivia a déjà été utilisé plus de trois millions de fois. Lancée à l'initiative de ses proches, cette mobilisation virtuelle a pour but de réunir un maximum de photos de cavaliers afin de rendre hommage à la jeune cavalière. Des anonymes mais aussi des cavaliers professionnels tels que Charlotte Dujardin, William Fox-Pitt, Sandra Auffarth, Ludovic Henry ou encore Aymeric de Ponnat, ont ainsi posté des photos où ils sont accompagnés d’un cheval. Si, pour certains, ce geste est un moyen de montrer son émoi face à cette tragique disparition, pour d'autres, il s'agit de se souvenir et de rappeler que l'équitation reste un sport dangereux et que des cavaliers meurent régulièrement dans le monde, notamment – mais pas seulement – en concours complet.

À lire également...

Réagissez