Le Danemark sauve une équipe et la Palestine va à Rio !

Crédit : Scoopdyga

Mardi 08 mars - 15h19 | Johanna Zilberstein

Le Danemark sauve une équipe et la Palestine va à Rio !

Le 6 mars dernier a marqué la fin de la période pour les qualifications olympiques individuelles. Avec quatre couples qualifiés, le Danemark devrait ainsi pouvoir composer une équipe en dernière minute, tandis que la Palestine devrait envoyer son tout premier dresseur aux Jeux olympiques.

Depuis un moment déjà, la planète sait que le Brésil, en tant que pays hôte, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas, meilleures nations des derniers Jeux équestres mondiaux, l’Espagne, la Suède et la France, qualifiées lors des championnats d’Europe d’Aix-la-Chapelle, les Etats-Unis, meilleure équipe des Jeux panaméricains de Toronto, l’Australie, meilleure nation des Groupes F et G aux JEM de Normandie, et le Japon, pourront envoyer chacun une équipe aux Jeux olympiques de Rio, cet été.
En revanche, la course aux qualifications individuelles n’a pris fin que dans la nuit de dimanche à lundi et les noms des vingt cavaliers sélectionnés devraient être dévoilés par la Fédération équestre internationale dans les jours à venir. Mais, en attendant que l'instance dirigeante du sport ne termine ses calculs, on peut d'ores et déjà avancer les noms des heureux élus.
Ainsi les Danoises Anna Kasprzak et Mikala Gundersen, respectivement associées à Donnperignon et My Lady, devraient prendre les deux places réservées aux meilleurs cavaliers du Groupe A, tandis que l'Autrichienne Victoria Max-Theurer et la Belge Fanny Verliefden sur Amarico devraient faire de même dans le Groupe B. Dans le Groupe C, ce sont les Russes Inessa Merkulova et Marina Aframeeva, dont les qualifications ont fait polémique, qui tirent leur épingle du jeu associée à deux chevaux appartenant à Merkulova, Mister X et Vosk.

Lars Petersen représentera-t-il le Danemark ?

Le meilleur cavalier du Groupe D devrait être la Canadienne Megan Lane, associée à Caravella. Le Dominicaine Yvonne Losos de Muñiz a quant à elle brillé dans le Groupe E avec Foco Loco W et devrait prendre la place réservée. Dans ces deux derniers groupes, la Canadienne Britanny Fraser sur All In et le Mexicain Jesus Palacios sur Wizard Banamex, avaient déjà décroché chacun une place pour leur pays en étant les meilleurs cavaliers dans le Grand Prix des Jeux panaméricains de Toronto, en juillet dernier.
Le meilleur cavalier du Groupe F devrait être Christian Zimmermman. Après avoir représenté la Palestine lors des derniers Jeux équestres mondiaux, l'Allemand de naissance, qui a choisi de se qualifier sur le circuit floridien du Global Dressage Festival de Wellington, devrait donc devenir le premier dresseur palestinien de l'Histoire à participer aux Jeux olympiques avec Cinco de Mayo. Enfin, la Néo-zélandaise Julie Broughoum sur Vom Fenstein a pris la dernière place disponible pour Groupe G. Tanya Seymour, sur Ramoneur 6, et Dongseon Kim, sur Bukowski, devraient quant à elles représenter l'Afrique du Sud et la Corée et prendre les places gagnées dans le Grand Prix Spécial de l'événement qualificatif.
En plus de ces places glanées par groupes olympiques, six places vont être attribuées aux six meilleurs cavaliers tous groupes confondus qui n'auront pas encore été qualifiés. Ces six dernières places devraient aller à l'Italienne Valentina Truppa, qualifiée avec Eremo Del Castegno, dont elle s'est séparée depuis, à l'Irlandaise Judy Reynolds avec Vancouver K, à la Suissesse Marcela Krinke-Susmelj sur Smeyers Molberg, aux Danois Agnete Kirk-Thinggaard sur Jojo AZ et Lars Petersen sur Mariett, ainsi qu'à l'Ukrainienne Inna Logutenkova sur Don Gregorius. 
Rappelons toutefois que ces couples ont décroché des qualifications qui vont à leurs fédérations respectives et que c'est à elles que revient le choix final du ou des cavaliers qui iront défendre leurs couleurs lors des prestigieuses olympiades. Lars Petersen, devenu Américain en février dernier, pourrait ainsi ne jamais voir le Brésil si la fédération danoise venait à décider qu'un cavalier souhaitant à terme concourir pour une autre nation ne puisse pas la représenter. Réponse courant juillet.

À lire également...

Réagissez