Les entraîneurs restent en contact à Lamotte-Beuvron

Les deux jours de stage se sont déroulés sous la houlette du sélectionneur national Jan Bemelmans.
Crédit : Scoopdga (archives)

Mardi 08 mars - 14h41 | Frédérique Monnier

Les entraîneurs restent en contact à Lamotte-Beuvron

Le cinquième séminaire des entraineurs de dressage organisé par la Fédération française d’équitation a eu lieu hier et aujourd’hui au Parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron. Au programme, technique, théorie et, bien sûr, pratique, sous la houlette du sélectionneur national, Jan Bemelmans.

Quarante-cinq entraineurs ont assisté à ce rendez-vous annuel qui allie explications techniques sur le terrain dispensées par Jan Bemelmans, entraîneur national senior, et conférences en salle, dont une sur le fonctionnement du cheval et son impact sur le dressage, par Yoann Le Foll, vétérinaire et ostéopathe. À la demande générale, le séminaire était davantage axé sur la technique avec notamment une réflexion autour du contact. ’’Avoir un bon contact avec la bouche du cheval est à la fois la base et la chose la plus difficile’’, reconnaît Jan Bemelmans. ’’Les fautes sont toujours liées à un problème de contact. Le cavalier doit toujours pousser le mouvement qui passe par le dos du cheval vers sa bouche.’’  Le contact a été évoqué lors des séances avec l’entraineur national où cinq cavaliers, Jean-Philippe Siat, Charles-Édouard Renaud, Maxime Collard, Guillaume Carion et Flora Benshila, ont été les cobayes. Jan a rappelé qu’il fallait ’’contrôler chaque foulée’’ et commencer le travail par ‘’un stretching le plus long et le plus ouvert possible’’. 
 
‘’Le séminaire est ouvert à tous les entraineurs diplômés qui ont une activité reconnue d’entraineur dans la discipline quelque soit le niveau’’, explique Emmanuelle Schramm, Directrice technique nationale adjointe en charge du dressage. ‘’Ce regroupement permet de montrer le travail de Jan et d’avoir une cohérence du discours technique chez les entraineurs, tout en apportant des informations importantes sur des thèmes différents chaque année, ainsi que les informations fédérales.’’
Les présents ont apprécié ces deux jours de regroupent loin des terrains de concours à l’exemple de Thibault Cambourieux, cavalier, entraineur et organisateur de concours (notamment du Master Pr de Vierzon) : ‘’Ce séminaire me permet d’avoir une ouverture et des idées nouvelles car je suis tout seul chez moi.’’
Du côté d’Estelle Thevenot, mère de Mathilde et Aurore, qui sortent en As Juniors et Poneys, qui est venue d’Auch, dans le Gers, pour ce séminaire auquel elle assiste pour la première fois. ‘’Je viens ici prendre connaissance des nouveautés de l’année en dressage et écouter Jan Bemelmans est une chance.’’ Pour Virginie Boireau, mère de Camille, qui a fait deux fois les championnats d’Europe Poneys, ce séminaire, auquel elle participe pour la deuxième fois, est ’’un rappel à l’ordre qui me rappelle les essentiels. Le dressage évolue. Voir des techniques différentes permet une remise en question salutaire.’’

À lire également...

Réagissez