Upsilon fait une entrée remarquée dans la cour des grands

L'Ecurie Théault - Maximat s'adjuge la première étape
Crédit : Pauline Chevalier

Dimanche 06 mars - 22h26 | Pauline Chevalier

Upsilon fait une entrée remarquée dans la cour des grands

À l’issue d’un cross sélectif mais finalement plus abordable que certains ne pouvaient le penser, Upsilon s’est brillamment imposé dans cette première étape du Grand National avec Thomas Carlile pour l’Écurie Théault-Maximat. Il devance Entebbe de Hus, monture de Karim Laghouag pour l’Écurie Antarès-Horsealot.com. Les deux cavaliers étaient les hommes en forme de ce premier week-end de concours, marqué par quelques déceptions mais aussi un premier sentiment de pression en vue des Jeux olympiques de Rio.

Les gagnants de l’épreuve ont vite été connus car les ordres de départ étant ceux du début, la première demi-heure de l’épreuve de cross a vu l’enchainement d’Upsilon et Thomas Carlile puis Entebbe de Hus et Karim Laghouag. L’Écurie Théault-Maximat signe donc une nouvelle victoire devant l’Écurie Antarès-Horsealot.com. Upsilon n’a concédé que deux petits points de temps et Entebbe de Hus seulement 0,4. Derrière, dans l’épreuve Pro Élite, Thomas Carlile classe Sirocco du Gers à la troisième place devant Jean Teulère et Matelot du Grand Val. Ce couple prend donc la troisième place du classement Grand National pour l’Écurie Mérial-Sofermi.

La rentrée fut bonne aussi pour Geoffroy Soullez et Madiran du Liot (Écurie de Jardy-Toubin Clément) qui suit dans le classement tout comme François Lemière et Ogustin du Terroir qui se placent juste derrière Karim Laghouag et Punch de l’Esques. Thibaut Vallette était un peu déçu par son résultat de dressage et ses cinq points de temps sur le CSO mais il est tout de même huitième de l’épreuve avec Qing du Briot*ENE-HN.

Les déceptions sont pour Cédric Lyard qui essuie un refus avec Cadeau du Roi tout comme Gwendolen Fer et Romantic Love. Le chronomètre a en tout cas remodelé le classement et un peu comme il l’avait senti la veille, Karim Laghouag a été vraiment très à l’aise avec Punch de l’Esques puisque c’est l’unique parcours maxi.

Cette rentrée a mis en avant un besoin net de retravailler les détentes des chevaux afin de les avoir moins contractés sur les rectangles de dressage. Mais, les mauvaises surprises mises à part, la rentrée a été bonne et les couples sont en forme. La tension due à la sélection monte tout doucement même si elle est déjà perceptible chez quelques cavaliers.

Il ne reste que quelques chevaux, dont Bart L et Radijague, à faire leur rentrée. Celle-ci devrait se faire à Pompadour. Les départs à l’étranger vont désormais débuter avec une équipe qui devrait aller à Ballindenisk (Irlande), six couples prévus à Badminton et ensuite Belton et Chastworth. 

À lire également...

Réagissez