Gregory Wathelet et Taalex confirment leur bonne entente à Doha

Crédit : Scoopdyga (archives)

Vendredi 04 mars - 19h06 | Johanna Zilberstein

Gregory Wathelet et Taalex confirment leur bonne entente à Doha

Gregory Wathelet s'est offert sa deuxième victoire sur une épreuve à 1,55m avec Citizenguard Taalex, ce soir à Doha. Dans cette ultime grosse épreuve avant le Grand Prix de demain, le Belge a prouvé sa bonne entente avec l'alezan, emportant un barrage où seuls trois couples sont sortis sans la moindre pénalité. Le Turc Omer Karaevli a pris la deuxième place avec l'excellent Dadjak ter Puttenen, devant Kevin Staut, qui fait décidemment un bon week-end avec Elky van het Indihof*HDC.

Trente-six cavaliers étaient au départ de cette ultime grosse épreuve avant le Grand Prix du CSI 5* de Doha. Trente-six couples venus en découdre avec l’immense piste d’Al-Shaqab... Où l’on peut parfois se perdre ! Le Belge Pieter Devos sur Equipharma D’Ax van d’Abdijhoeve, le Suédois Henrik van Eckermann sur Yajamila ou encore le Russe Vladimir Tuganov sur Confident of Victory se sont ainsi tous fait avoir, signant un parcours sans la moindre barre à terre mais se voyant privé de barrage pour un point de temps dépassé. Pour le Belge Nicola Philippearts, la fin du parcours a également dû être frustrante puisqu’une petite faute avec Zilverstar l’a privé de finale au chronomètre. Côté Suisses, Pius Schwizer a manqué le coche, écopant de deux fautes Tarioso Manciais, tout comme Steve Guerdat, en selle sur Albführen’s Hapiness. Pour six pilotes, le parcours a tourné court puisque la Portugaise Luciana Diniz sur Lady Lindenhof, le Britannique Michael Whitaker sur Valentin R, l’Allemand Marcus Ehning sur Gin Chin van het Lindenhof, le Sheik Ali bin Khalid al-Thani sur Anyway II, la Britannique Jessica Mendoza sur Sam de Bacon et le Belge Olivier Philippaerts sur Challenge van Begijankker, ont tous préféré lever la main.
 
Finalement, neuf couples ont signé le parcours parfait leur donnant accès à la finale au chronomètre. Premier à s’élancer, Kevin Staut établit le premier parcours de référence avec Elky van het Indihof*HDC, signant un parcours parfait en 47’’68. Si le Normand va vite et retire quelques foulées, son temps semble battable. L’Italien Emanuele Gaudiano se lance alors à sa poursuite associé à Corbanus, sa dernière recrue. Mais il faute à deux reprises. En revanche, le Turc Omer Karaevli n’a aucun mal à passer devant le Tricolore, qu’il devance d’exactement une seconde sur l’excellent fils de Toulon, Dadjak van ter Puttenen. Simon Delestre s’élance alors avec Chesall*Zimequest. Mais les choses ne se passent pas tout à fait comme prévues et le nouveau numéro un mondial sort de piste avec seize points, le score le plus lourd de cette finale au chronomètre. Le Tchèque Ales Oparny ne fera pas mieux, écopant de douze points toutes pénalités confondues avec Acovaro. C’est à l’Allemand Daniel Deusser de tenter de faire mieux que le Turc. Mais, s’il signe un chronomètre correct de 48’’17, il doit s’incliner pour une barre à terre. Troisième Tricolore qualifié pour ce barrage, Roger-Yves Bost ne réédite pas sa performance de première manche et met deux barres par terre avec Qoud’Cœur de la Loge. Avant-dernier cavalier en piste, le Belge Gregory Wathelet demande tout ou presque à Citizenguard Taalex, qui s’était déjà très bien comporté en première manche. Il sert ses courbes sur l’immense piste qatarie, retire des foulées et rentre sans peine une seconde avant le Turc, qu’il dépasse donc en dernière minute. Dernier pilote à pouvoir lui barrer la route, l’Allemand Hans-Dieter Dreher, juché sur le très bon Colore, sort lui aussi avec le score plutôt lourd de treize points.
 
Après une première victoire fin janvier sur une épreuve du même calibre lors du CSI 5*-W de Zurich, le couple Gregory Wathelet/Citizenguard Taalex confirme sa bonne entente tandis que l’étalon alezan semble prêt à reconquérir les plus beaux Grands Prix sous la selle du vice-champion d’Europe.
 
Les résultats ici

À lire également...

Réagissez