Le Jumping de Chantilly, c'est déjà demain !

Crédit : Chantilly Jumping

Vendredi 04 mars - 11h04 | Léa Errigo

Le Jumping de Chantilly, c'est déjà demain !

Depuis 2009, le Jumping de Chantilly est inscrit au calendrier du Global Champions Tour. Si le rendez-vous est pris chaque année au mois de juillet, les Jeux olympiques, qui se tiendront fin août, ont encouragé le président, Gérard Manzinali, et son équipe à changer de date pour monter l’événement fin mai. D’ici là, tout sera en ordre et l’événement promet d’être aussi réussi que chaque année.

Cette année, les fidèles du Jumping de Chantilly ne se rendront pas au cœur de l’hippodrome la troisième semaine de juillet mais bien du 26 au 29 mai pour voir les meilleurs cavaliers du monde s’affronter sur la magnifique pelouse de l’Arène Meautry. ’’La principale raison de ce changement de date concerne les Jeux olympiques de Rio qui ont modifié tout le programme de l’année’’, explique Gérard Manzinali, président de Chantilly Jumping. ’’Les organisateurs d’Aix-la-Chapelle proposent plusieurs épreuves majeures en juillet, à la date initialement prévue pour notre événement, nous avons donc dû la modifier.’’ Une nouvelle date qui complique quelque peu l’organisation du concours. ’’Ce calendrier complique beaucoup les choses, notamment pour nos bénévoles. Beaucoup sont étudiants et, à cette époque, ils seront en pleins partiels. Nous accueillons toujours avec plaisir toutes les bonnes volontés, mais nous ne sommes pas inquiets. Nous avons juste dû remettre toute la machine en route plus tôt dans l’année, mais tout est en ordre de marche’’, rassure Jean-Maurice Bonneau, directeur sportif.
 
Gérard Manzinali et Jean-Maurice Bonneau sont toutefois formels : pas question de changer quoi que ce soit à la formule du Jumping de Chantilly, qui fait chaque année son succès. Soucieux de proposer des installations de qualité, les organisateurs font ainsi du cadre et de l’environnement une priorité. ’’L’un de nos projets majeurs reste d’aménager un paddock en sable sur l’hippodrome’’, explique Jean-Maurice Bonneau. ’’Nous y travaillons depuis deux ans, mais nous n’arrivons pas à obtenir l’autorisation des Bâtiments de France, ce qui est très frustrant. Cette année, nous allons donc procéder à un gros apport de sable sur les paddocks existants pour les sécuriser autant que possible.’’

Première étape française de la Global Champions League

De quoi accueillir dans de parfaites conditions les meilleurs cavaliers du monde, d’autant que Chantilly peut chaque année compter sur la présence des pilotes américains, toujours très nombreux à s’engager. Et les nouvelles dates ne devraient rien y changer. ’’Nous poursuivons notre partenariat très actif avec le Winter Equestrian Festival de Wellington’’, se réjouit Jean-Maurice Bonneau. ’’Depuis trois ans, nous avons développé un véritable pont entre nos deux concours. Cela nous permet de fidéliser cette clientèle américaine à Chantilly, grâce aussi à des relais influents comme Laura Kraut, Nick Skelton, Beezie Madden, Joe Fargis et d’autres. Les Américains passent toujours un bon moment à Chantilly.’’
Ces nouvelles dates devraient également permettre à Chantilly d’être la première étape française du Global Champions Tour a accueillir la tant attendue Global Champions League, nouvelle compétition par équipes qui aura lieu vendredi, en fin de journée. ’’Jan Tops a imposé un maximum de quinze équipes et douze sont actuellement engagées’’, détaille Gérard Manzinali. ’’C’est très positif pour une première édition, j’en suis ravi ! Je sais que nous pouvons faire confiance à Jan Tops, sans qui le sport équestre ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui.’’
Rendez-vous est donc donné le 26 mai, pour une édition définitivement pas comme les autres !

À lire également...

Réagissez