Luciana Diniz au sommet sur Fit For Fun à Al Rayyan

Luciana Diniz et la fantastique Fit For Fun.
Crédit : Scoopdyga (archives)

Samedi 27 février - 18h07 | Yeelen Ravier

Luciana Diniz au sommet sur Fit For Fun à Al Rayyan

L'épreuve phare de cette semaine au CSI 5* d'Al Rayyan, au Qatar, est revenue à Luciana Diniz il y a quelques minutes. La Portugaise d'adoption a imposé formidablement son élégante Fit For Fun, exemplaire pendant trois tours. Le jeune local Faleh Suwead Al Ajami s'est emparé de la deuxième place, tandis que le Tricolore Frédéric David termine brillant troisième sur Equador van't Roosakker.

Premier tour subtil, quatre couples sortent sans-faute

Un plateau relevé, un chef de piste expérimenté et des installations à la pointe de la technologie, le Grand Prix 5* d'Al Rayyan a rempli ses exigences. Sur un tour construit par Uliano Vezzani, vingt-et-un cavaliers se sont enchaînés les uns après les autres pour s'octroyer la victoire. Dès le premier tour, les scores ont donné le ton. Uniquement quatre duos sont parvenus à sortir sans encombre du parcours. Le premier a été signé par l'Australienne Edwina Tops Alexander, accompagnée de sa pétillante Lintea Tequila, très en forme ce week-end. Trois cavaliers plus tard, c'est le Turc Omer Karaevli qui l'a rejoint, en selle sur son fils de Toulon, Dadjak ter Puttenen. Juste à sa suite, alors à plus de mi-épreuve, un autre Qatarien s'est qualifié d'emblée pour la seconde manche. Ali Yousef Al Rumaihi a bouclé le score parfait avec Gunder. Et enfin, dernier athlète à partir, Frédéric David, non loin de ses écuries aux Emirats Arabes Unis, dont il s'est confié à GrandPrix-Replay il y a quelques jours, a conclu à quatre le nombre de sans-faute lors de c e tour initial. Finalement, comme le stipule le règlement, ce sont quatorze autres couples qui sont repartis en piste. Bassem Hassan Mohammed et Hamad Ali Al Attiyah se sont donc retrouvés aux portes de la manche suivante, après de lourds scores au compteur.

Aucun double sans-faute en seconde manche

Cette seconde manche à dix-huit partants a alors lancé son top départ. Tandis que Mubarak Yusuf Al Rumaihi réitère son malheureux chiffre de douze points sur Vivaldi K, Old Chap Tame, l'ancien compagnon d'Eugénie Angot et maintenant sous la selle de Khaled Abdulaziz Al Eid, se voit abandonner la compétition, après déjà deux fautes au premier tour. Très en forme ces derniers mois, Emanuele Gaudiano, qui avait écopé de huit points au passage précédent, n'est parvenu au zéro et a fait chuter une barre, associé au jeune hongre de neuf ans Corbanus. A contrario, Abdelkebir Ouaddar et Quickly de Kreisker ont signé un superbe sans-faute, ayant également accusé deux barres au tour initial, tout comme Abdullah Al Sharbatly, accompagné de Roso au Crosnier. Vladimir Tuganov a lui failli réaliser la partition parfaite avec Confident of Victory, l'ancienne monture de Shane Breen, mais a franchi la ligne d'arrivée avec quelques secondes de retard. Scénario tristement contraire pour Edwina Tops Alexander, qui après un bon sans-faute, a pêché à deux reprises, associée à l'excellente Lintea Tequila, terminant douzième. Sept couples, dont aucun double sans-faute d'ailleurs, se sont qualifiés pour le barrage final. Ibrahim Bisharat, Philipp Weishaupt, Luciana Diniz, Omer Karaevli, Sheikh Ali Bin Khalid Al Thani, Faleh Suwaed Al Ajami et Frédéric David se sont tous préparés pour le troisième parcours.

Luciana Diniz et Fit Fun 13 essaient, Frédéric David assure

Désenchantement pour Ibrahim Bisharat et Omer Karaevli, qui, aux rênes de leurs respectifs Bowie Z et Dadjak ter Puttenen, ont tous les deux accusé deux fautes. Associé à Liberty Son, auparavant évoluant avec son collègue Marco Kutscher, Philipp Weishaupt a fait tomber une barre. Malgré un sans-faute en seconde manche, c'est une cinquième place finale pour l'Allemand. Même chose pour Sheikh Ali Bin Khalid Al Thani, qui a opté pour Anyway 8 plutot que Vienna Olympic, terminant son Grand Prix à la quatrième place. Encombré d'une faute à son passage précédent, le Français Frédéric David, en selle sur Equador van't Roosakker, a déroulé un barrage relativement sage, le cloturant sans-faute en 36''68. Le jeune Faleh Suwaed Al Ajami, que l'on pouvait parfois trouver fébrile quand la pression montait, a ici réalisé une excellente opération en réitérant le zéro sur le joli gris Come Soon. Auteur d'un palmarès déjà bien fourni, la fantastique Fit For Fun a amené Luciana Diniz à la victoire, en réalisant un sans-faute avec trois secondes de moins.

L'alezane, fille de For Pleasure, a donc accroché son troisième Grand Prix 5* de sa jeune carrière, après Bâle et Doha.
 

À lire également...

Réagissez