Bertram Allen et Quiet Easy conservent leur hégémonie à Hong Kong

Crédit : Scoopdyga

Samedi 20 février - 13h52 | Johanna Zilberstein

Bertram Allen et Quiet Easy conservent leur hégémonie à Hong Kong

Encore une fois, Bertram Allen a été le plus fort au jeu de la vitesse. Associé à Quiet Easy, avec lequel il s'était déjà imposé dans la grosse épreuve d'hier, le jeune Irlandais et son alezan ont à nouveau été les meilleurs, devançant le monument britannique John Whitaker, qui a bien dû croire à sa victoire avec Lord of Arabia, et le bon Pius Schwizer, avec le jeune Balou Rubin R.

John Whitaker a dû s'en mordre les doigts. En tête depuis un bon moment déjà alors qu'aucun cavalier ne parvenait à le dépasser, le Britannique a bien dû rêver à sa deuxième victoire de la journée dans cette nouvelle édition du Speed Challenge. Comme chaque année, le cocktail était le même : un parcours à 1,45m où chaque barre tombée pénalise le couple de deux secondes de pénalité. En tant que premier rendez-vous du Grand Chelem indoor de l'année, Hong Kong a ouvert le bal pour cette année 2016 avec un nouveau parcours, sur lesquels les cavaliers pourront s'affronter à Los Angeles puis à Paris-Villepinte. 
Ouvreur de l'épreuve avec Ho Go van de Padenborre, l'Irlandais Denis Lynch établit le premier temps de référence en terminant son parcours sans la moindre pénalité en 81''63. Un temps presque immédiatement battu par le Belge Olivier Philippaerts, qui ne touche pas lui non plus la moindre barre, et boucle en 63''50 avec Henna de Goedereede. La tête passe ensuite entre les mains d'un autre Irlandais, Billy Twomey, qui rentre avec près de deux secondes de moins, en selle sur Ardcolum Duke. Pour Philippe Rozier, premier Tricolore à entrer dans la compétition, les choses ne se passent pas au mieux et le pilote préfère abandonner après notamment un refus de Quel Chanu sur le vertical numéro deux. Tout se passe sans encombre en revanche pour John Whitaker, septième cavalier au départ, associé à Lord of Arabia. Le Britannique part très vite et ne fait pas trembler la moindre barre. Son chronomètre final de 58''64 lui offre largement la tête de la compétition, alors que quatorze cavaliers doivent encore s'élancer.
Avec le jeune Balou Rubin R, le Suisse Pius Schwizer tente alors sa chance mais deux secondes vont lui manquer pour rivaliser avec l'actuel leader. Ca ne passe pas non plus pour Kevin Staut, qui lance Ayade de Septon*HDC à fond mais la jument pédale sur un oxer après avoir pris une place un peu longue. Immédiatement après, c'est à Roger-Yves Bost, en selle sur Record d'Oréal, qui tente sa chance. Tout commence bien mais deux verticaux vont être malheureux au couple, qui rentrera avec le chronomètre de 68''73. Ca commence également très bien pour Patrice Delaveau et sa puissante Ornella Mail*HDC, qui trébuchent en fin de parcours. Ses deux secondes de pénalité vont priver le couple d'une belle deuxième place puisqu'il doit se contenter d'un chronomètre de 60''46. Dernier Tricolore à faire son entrée en piste, Simon Delestre écope d'une faute avec Stardust Quinhon (63''54). Avant-dernier cavalier en piste, le Néerlandais Maikel van der Vleuten, sur Kisby, tente sa chance mais est encore trop lent pour détrôner John Whitaker avec ses 60''73. Dernier cavalier sur les listes de départ, Bertram Allen, qui a déjà brillé dans la grosse épreuve hier, vient accrocher cette épreuve là aussi avec Quiet Easy. La rapidité naturelle de l'alezan et la conduite précise du jeune pilote permettent au couple d'arracher la victoire aux mains du ténor britannique en enlevant plus de soixante centièmes à son chronomètre.
Vainqueur du Hong Kong Trophy hier, vainqueur du Speed Challenge aujourd'hui, Bertram Allen pourrait donc bien, à son tour, marquer l'histoire des Longines Hong Kong Masters et rejoindre Patrice Delaveau et John Whitaker dans le cercle des cavaliers qui ont tout raflé le même week-end.

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez