Mclain Ward et Rothchild riches d’une victoire dans le CSI 5* de Wellington

Mclain Ward et Rothchild se sont imposés en leur jardin dans le Grand Prix du CSI 5* de Wellington.
Crédit : Crédit Scoodyga

Dimanche 14 février - 10h15 | Mare de Pellegars-Malhortie

Mclain Ward et Rothchild riches d’une victoire dans le CSI 5* de Wellington

Samedi soir, comme chaque semaine, l’arène de Wellington accueille l’épreuve phare du week-end. Hier il s’agissait du Grand Prix du CSI 5*. Devant un parterre de cavaliers de renom, le local Mclain Ward a tiré son épingle du jeu et a renoué avec la victoire au plus haut niveau.    

Ils étaient quarante-cinq hier soir au départ du Grand Prix du CSI 5* de Wellington, en Floride. Au terme d’un premier parcours, seuls huit se sont qualifiés pour le barrage.
 
Le chronomètre s’est révélé être un véritable juge de paix puisqu’il a privé de barrage pas moins de quatre couples sans faute sur les barres. Ainsi, les Américaines Audrey Coulter, Lauren Tisbo, Chloé Reid et le Brésilien Fabio Leivas, respectivement en selle sur Capital Colnardo, Entre Nous, Codarco et Allegro van de Donkehove ont été pénalisés d’un point faisant s’envoler leur chance de victoire.
 
Quelques uns des meilleurs couples mondiaux n’ont pas trouvé la clé de ce parcours à l’image par exemple du Britannique Ben Maher qui, avec Diva II, a poussé une barre au sol et terminé quatorzième. La jeune cavalière américaine Reed Kessler, victorieuse jeudi, ou le champion olympique canadien Éric Lamaze n’ont pu éviter deux fautes de leur Cylana et Fine Lady 5.
 
Le Brésilien Rodrigo Pessoa participait à son premier Grand Prix au plus haut niveau avec sa nouvelle monture, Sans Soucis Z, ancien crack de Darragh Kenny. Ensemble les nouveaux partenaires sont sortis de piste avec huit points.
 
Une seule Bleue était au départ de ce Grand Prix. Alexandra Paillot avait misé sur son champion de France, Polias de Blondel, et l’amazone a été pénalisée de quatre points la reléguant à la dix-neuvième place.
 

Un barrage fautif

Sur huit barragistes, seuls trois ont réussi à réitérer leur performance. Au jeu de la vitesse, l’Américain Mclain Ward a été le meilleur avec Rothchild rappelant ainsi qu’il faudrait compter sur lui en cette année olympique. Le couple a franchi la ligne d’arrivée en 48'962 soit deux secondes de mieux que sa poursuivante, Meredith Michaels-Beerbaum. L’Allemande avait sellé Comanche 28 qui devient de plus en plus régulier au plus haut niveau. Trois secondes plus tard, c’est au tour de Mark Bluman de passer la ligne finale. Porté par Califa LS, le Colombien signe ici la plus belle performance de sa carrière.
 
Eduardo Menezes a lui pris des risques afin de signer un rapide chronomètre de 49'747 mais le Brésilien n’a pu éviter une faute de son Quintol. Le couple finit quatrième et devance donc Beezie Madden qui pousse une barre au sol avec Breitling LS lors de cette deuxième phase de compétition. Le scénario a été similaire pour Nicholas Dello Johio, Georgina Bloomberg et Cian O’Connor qui, en selle sur Quite Cassini, Lilli et Good Luck, ont terminé sixième, septième et huitième.
 
Les résultats ici.
 


 

À lire également...

Réagissez