Chaman, un roi tempétueux

Crédit : Scoopdyga

Lundi 08 février - 16h20

Chaman, un roi tempétueux

À dix-sept ans, Chaman attire toujours autant les regards, séduisant tous les publics de la planète par sa prestance et son élégance rares. Indissociable compagnon de Ludger Beerbaum depuis six ans, ce fils de Baloubet du Rouet est capable du meilleur comme du pire. Apparemment calme et d’une facilité déconcertante, le magnifique bai a tout de même gardé un caractère très entier, pouvant se montrer énergique, capricieux, voire rétif. Itinéraire d’un surdoué qui a fini par trouver son pilote idéal.

Du haut de son 1,71m, Chaman ne laisse personne indifférent. Son port de tête altier, sa robe luisante, ses allures parfaitement cadencées et son coup de saut parfait font rêver plus d’un amateur de beaux modèles. À dix-sept ans, cet étalon KWPN n’a plus rien à prouver, ce qui ne l’empêche pas de poursuivre sa carrière dans les plus beaux concours du monde, enchaînant victoires et places d’honneur. Avant cette période faste, les nombreux pilotes qui ont essayé de le dompter se sont tous heurté à son caractère d’étalon, qui le fait passer de poney facile à grand cheval peureux… sans qu’on ne comprenne vraiment pourquoi. Associé depuis six ans à Ludger Beerbaum, avec lequel l’entente semble presque parfaite, Chaman a réellement pu exprimer son potentiel de crack. Sur le papier, le beau bai a tout d’un grand. Né sous le nom de Soekot à la Boa Agriculture BV de Karel et Els Denneboom, à Enschede, une ville néerlandaise située à soixante-dix kilomètres de Münster en Allemagne, Chaman est issu du croisement entre le légendaire Baloubet du Rouet et Jadied, une fille du non moins mythique I Love You – des origines à 75% françaises ! On sait peu de chose sur sa genèse et ses premières années, sinon qu’il aurait réussi de bons parcours sur les circuits Jeunes Chevaux aux Pays-Bas. Aujourd’hui, Daphna Denneboom, la fille de ses naisseurs, refuse hélas toute demande d’interview à son sujet…
 
La suite de ce portrait richement illustré dans le numéro de février de Grand Prix Magazine, disponible en kiosques.

Abonnez-vous à Grand Prix Magazine ici
Ou achetez le numéro de décembre/janvier ici

À lire également...

Réagissez