Pénélope Leprevost part sur sa lancée lyonnaise à Bordeaux

Crédit : Scoopdyga

Vendredi 05 février - 21h58 | Johanna Zilberstein

Pénélope Leprevost part sur sa lancée lyonnaise à Bordeaux

Portés par la victoire de Patrice Delaveau dans l'épreuve d'ouverture, les Bleus ont continué à briller ce soir, sur la piste du CSI 5*-W de Bordeaux. Pénélope Leprevost, Kevin Staut et Roger-Yves Bost se sont ainsi adjugé les trois premières places de l'épreuve qualificative pour le Grand Prix Coupe du monde de demain. Il n'en fallait pas plus pour voir la Normande démarrer aussi fort qu'à Lyon, où elle avait remporté l'épreuve préliminaire et le Grand Prix.

Il fallait des chevaux dressés et aux ordres pour sortir sans encombre de ce premier gros parcours du week-end, au CSI 5*-W de Bordeaux sur lequel se sont élancés les quarante-et-un cavaliers venus courir cette ultime étape du circuit Coupe du monde. Une épreuve qualificative pour le Grand Prix Coupe du monde où s'est imposé Pénélope Leprevost, qui, comme à Lyon, il y a quelques mois, n'a pas attendu le Grand Prix pour triompher. Ce soir associée à Nice Stéphanie, la Normande a fait sa loi, devançant ses compatriotes Kevin Staut, en selle sur Elky van het Indihof*HDC, et Roger-Bost, sur Pégase du Mûrier.
Pourtant, la victoire n'était pas assurée pour la cavalière et la jument de Geneviève Mégret, bien que la tête n'ait pas beaucoup changé de mains. Premier à ouvrir le  bal, Philippe rozier écope de quatre points avec Quel Chanu. Avec Lacrimoso 3*HDC, Patrice Delaveau se fait lui aussi piéger. Le numéro un mondial, le Britannique Scott Brash, essuie quant à lui deux fautes avec Hello Annie. Troisième des dix Tricolores à tenter sa chance, Julien Epaillard ne parvient pas non plus à trouver la clé du parcours avec Cristallo A*LM, mettant trois barres à terre. Le Belge Jerome Guery, associé à son Papillon Z, ne fait guère mieux, mettant deux barres par terre. Finalement, Olivier Robert trouve enfin la clé du parcours parfait avec Quenelle du Py. Son parcours en 67"85 est très bon mais pas suffisant pour l'emporter. Il se fait d'abord détrôner par le Suisse Estermann, à nouveau auteur d'une belle performance avec Lord Pepsi, et, surtout, par Pénélope Leprevost. Avec Nice Stéphanie, la Normande met les gaz, ne tremble pas et mène sa jument à la ligne d'arrivée en 56"60,
Un nouveau temps de référence qui va le rester puisqu'aucun des cavaliers suivants ne va parvenir à rattraper l'amazone et sa jument. Le Belge Jos Verlooy essuie ainsi une faute avec le pourtant agile Hello Sunshine. Pas de faute au compteur de Cédric Angot, qui doit pourtant se contenter de la douzième place avec Saxo de la Cour. En plus de manquer quelque peu de vitesse, le Suisse Pius Schwizer met une barre à terre avec Tarioso Manciais. Ce soir, le seul à faire trembler Pénélope Leprevost a été Kevin Staut. Juché sur Elky van het Indihof*HDC, le cavalier de Jump Five a démarré sur les chapeaux de roue, avant de concéder près de deux secondes à Pénélope Leprevost, en reprenant notamment un peu fort sur l'avant-dernier obstacle. Toujours en train de chercher ses derniers réglages, l'Allemand Ludger Beerbaum semble avoir trouvé la formule gagnante avec le bon Casello. Fidèle à la forme affichée ses dernières semaines, l'Allemand Christian Ahlmann signe un nouveau très beau parcours, en selle cette fois sur Caribis Z, prenant la quatrième place. Venu avec le seul Olympique Libellule, Timothée Anciaume devrait cette année encpre pouvoir compter sur son très bon hongre, qui ne commet qu'une faute ce soir. Le vice-champion d'Europe, Gregory Wathelet signe quant à lui la meilleure performance belge, malgré quatre points avec Oh d'Eole. Pour son retour à haut niveau, le Néerlandais Eric van der Vleuten, qui avait choisi de monter Zigali PS, sort de piste avec deux fautes à son compteur. Dernier cavalier en piste et ultime chance de détrôner Pénélope Leprevost, Simon Delestre, sur Stardust Quinhon, fait un début de parcours parfait avant que, porté par sa rage de vaincre, il ne se laisse piéger sur le dernier obstacle, où sa jument pile net avant de mettre la barre du dessus à terre.
Voilà donc un week-end de concours qui commence au mieux pour Pénélope Leprevost. La dernière fois que la Normande s'est imposé dans un Grand Prix qualificatif pour une étape Coupe du monde, c'était à Lyon, en octobre dernier. Deux jours plus tard, elle avait remporté le Grand Prix Coupe du monde. De bon augure pour la Normande ? Rendez-vous est pris demain, à 20h30, où elle sera associée à Vagabond de la Pomme.

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez