’’Orient Express recommencera à sauter prochainement’’, Patrice Delaveau

Crédit : Sportfot

Jeudi 04 février - 16h48 | Léa Errigo

’’Orient Express recommencera à sauter prochainement’’, Patrice Delaveau

Patrice Delaveau a déroulé une très belle saison en 2015, il s’est notamment classé troisième lors de l’étape Coupe du monde de Oslo et cinquième à Stuttgart avec son fidèle Lacrimoso*HDC. L’année 2016 désormais bien entamée, le Normand a les yeux rivés sur les Jeux olympiques, où il compte bien emmener son vice-champion du monde, Orient Express*HDC. À quelques heures du CSI 5*-W de Bordeaux, dernière étape avant la finale de Göteborg, le Tricolore évoque pour GrandPrix-Replay son programme, ses ambitions et ses aspirations pour cette année olympique.

GrandPrix-Replay : Vous serez au CSI 5*-W de Bordeaux ce week-end, accompagné de Carinjo*HDC, Lacrimoso*HDC et Ornella Mail*HDC. Comment vont-ils ? Avez-vous dejà décidé lequel courra le Grand Prix Coupe du monde ?
Patrice Delaveau : Tous les trois vont très bien ! Je suis engagé avec Lacrimoso dans le Grand Prix de samedi.
 
GPR. : Lacrimoso paraît plutôt en forme. Visez-vous la finale de Göteborg avec lui ?
P. D. : Les choses ne se sont pas très bien passées à Leipzig et il ne me reste plus qu’un parcours pour marquer des points. Ce week-end, c’est donc ma dernière chance de marquer suffisamment de points pour espérer la qualification. Bien entendu, j’espère aller en finale avec Lacrimoso.
 
GPR. : Après Bordeaux viendra le CSI 5* de Hong Kong, où vous jouerez pour deux victoires consécutives. Comment abordez-vous l'échéance ?
P. D. : J’espère l’aborder en confiance après l’étape de Bordeaux. Bien-sûr il y aura un certain enjeu et c’est un Grand Prix très important pour moi. Il faut que je monte au mieux, comme si c’était un championnat.
 
GPR. : Vous avez déjà un très bon piquet, avec Lacrimoso, Carinjo et Ornella, mais aussi l'excellente Léontine Lédimar Z et, bien sûr, Orient Express*HDC. Avec tous ces bons chevaux, êtes-vous serein pour la saison à venir ?
P. D. : Effectivement, j’ai la chance d’avoir un très bon piquet de chevaux, je suis serein mais il faudra bien entendu les maintenir en pleine forme tout au long de la saison pour espérer avoir les meilleurs résultats possibles. 
 
GPR. : Des jeunes chevaux vont-ils faire leur entrée dans le bain du haut niveau ?
P. D. : On espère toujours trouver de jeunes chevaux pour faire le relais, mais pour le moment il n’y a pas d’entrée de prévue, même si nous sommes toujours à le recherche de chevaux.
 
GPR. : Comment va Orient Express*HDC ?
P. D. : Il se porte très bien. Il est très agréable au travail et recommencera à sauter de petits obstacles prochainement, avant de partir à Cagnes sur mer, où il est engagé dans plusieurs épreuves afin de le remettre en route.
 
GPR. : D'une manière générale, comment allez-vous organiser votre saison jusqu'aux Jeux olympiques ?
P. D. : Nous allons aménager un programme pour Orient Express, de façon à ce qu’il soit en pleine forme pour les Jeux olympiques. Nous avons prévu un programme spécifique, cependant il y a plusieurs options, plusieurs concours de prévus. Nous attendons de voir comment les choses se déroulent à Cagnes, afin de définir clairement les épreuves dans lesquelles il sera engagé. C’est à ce moment seulement que nous déciderons quand est-ce qu’il reviendra sur le circuit.
 
 

À lire également...

Réagissez