Bordeaux, le rendez-vous à ne pas manquer sur le chemin de Göteborg

Crédit : Scoopdyga

Jeudi 04 février - 12h04 | Johanna Zilberstein

Bordeaux, le rendez-vous à ne pas manquer sur le chemin de Göteborg

Pour la première fois, Bordeaux constitue l’ultime arrêt du circuit Coupe du monde avant la finale. Qui dit dernier arrêt dit également dernière chance de se qualifier pour les cavaliers qui ne font pas encore partie des dix-huit meilleurs du circuit. L’enjeu sera donc maximum pour une compétition qui promet du très beau sport.

LES ENJEUX
Bordeaux, dernier arrêt ! Dès demain, les meilleurs cavaliers de la planète viendront s’affronter pour la dernière étape de l’édition 2016 du circuit Coupe du monde. Après un périple de cinq mois à travers l’Europe, débuté en octobre dernier à Oslo, l’heure de l’ultime confrontation a sonné, mettant un terme à la chasse aux points entamée en Norvège.
Pour certains cavaliers, déjà qualifiés pour la finale de Göteborg, il s’agira de peaufiner certains réglages en vue du rendez-vous suédois. Pour d’autres, toujours à la recherche des quelques points manquants, Bordeaux sera la dernière chance de figurer parmi les dix-huit meilleurs. Si pour certains il ne s’agit que de quelques points, d’autres sont tenus à une excellente performance pour décrocher leur ticket pour Göteborg.
 
À NE PAS MANQUER
Encore une fois, les meilleurs pilotes de la planète seront présents en Aquitaine. Le Belge Jerome Guery, à la recherche d’une qualification, comptera sur Papillon Z, Grand Cru van de Rozenberg ainsi que sur Ginnis van’t Geyzeven, une jument BWP de dix ans récupérée en décembre dernier. Les trois Britanniques présents, Scott Brash, Michael Whitaker et Laura Renwick, ont mis toutes les chances de leur côté pour se qualifier, misant respectivement sur Hello Annie et Hello Forever, Viking, Valentin R et Cassandra, et Bintang II, Heliodor Hybris et Rembrandt Blue. Deuxième de la finale de Las Vegas et vainqueur du Grand Prix Coupe du monde de Bordeaux l’an passé, l’Irlandais Bertram Allen n’est pas encore tout à fait qualifié et va tout donner avec Belmonde, Molly Malone V et Romanov. L’Allemand Ludger Beerbaum, qui n’est pas non plus qualifié, misera encore une fois sur Casello, qu’il montera aux côtés de Colestus et de B Men, recrue des écuries Beerbaum depuis 2014 qu’il reprendra en mains ce week-end. Son lieutenant, le Suédois Henrik von Eckermann, sortira quant à lui Cantinero, Giljandro van den Bosrand et Yajamila, qui évoluait auparavant avec Helena Persson. Le Néerlandais Maikel van der Vleuten mettra un bon coup de collier avec son étalon VDL Groep Verdi, sa fille Delina et la bonne Kisby. Il ne viendra pas seul puisqu’il sera accompagné de son père, Éric, qui fait son grand retour au plus haut niveau associé aux chevaux de l’Espagnole Marta Ortega, Verdi III et Zigali PS.
 
LES BLEUS
Dix Tricolores seront en piste ce week-end. Timothée Anciaume montera Olympique Libellule, qui s’était déjà très bien comporté l’an passé. Cédric Angot, quant à lui, sera associé à Rubis de Preuilly et Saxo de la Cour. Roger-Yves Bost montera Pégase du Mûrier, Sangria du Coty et Sydney Une Prince tandis que Patrice Delaveau sera associé à Carinjo*HDC, Lacrimoso*HDC et Ornella Mail*HDC. Simon Delestre sera évidemment lui aussi de la partie, avec Qlassic Bois Margot, Stardust Quinhon et Quechua d’Émeraude. Julien Épaillard sera en selle sur Cristallo A*LM, Quatrin de la Roque et Sheriff de la Nutria et Pénélope Leprevost sur Nice Stéphanie et Vagabond de la Pomme. Engagé en dernière minute après le forfait de Jérôme Hurel, Olivier Robert viendra défendre sa région avec Quenelle du Py, Tempo de Paban et Little A. Philippe Rozier remettra en route Rahotep de Toscane, aux côtés de Quel Chanu et d’Unpulsion de la Hart. Enfin, Kevin Staut tentera sa chance avec Elky van het Indihof*HDC, Qurack de Falaise*HDC et Rêveur de Hurtebise*HDC.
 
LE GUIDE
Le Grand Prix Coupe du monde aura lieu samedi à 20h30 tandis que le coup d’envoi du Grand Prix de la Ville sera donné à 15h45.

La liste des engagés ici
Le programme ici
Les résultats ici

À lire également...

Réagissez