Lundi 01 février - 11h54

Au sommaire de Grand Prix Magazine de février

Dans le numéro de février de Grand Prix Magazine, retrouvez en couverture Steve Guerdat. Qui détrônera le champion olympique à Rio, cet été ? Selon notre sondage, Simon Delestre, Pénélope Leprevost et Scott Brash sont les mieux placés dans la course à l’or olympique en jumping. En complet et dressage, Michael Jung et Charlotte Dujardin semblent intouchables. Grand Prix Magazine a également dressé le portrait de Chaman, le sorcier au service du Kaiser, et est parti à la rencontre de trois dames du sport équestre : Hélène Vattier, Aurélie Riedweg, Marina Joosten-Dupon et Adeline Hécart. Enfin, l’étalon du mois est Nervoso, un père qui gagne à être connu.

Vos Jeux sont faits !
Quelques jours avant le lever de rideau de 2016, Grand Prix Magazine vous a proposé, via son site GrandPrix-Replay.com, de répondre à trois questionnaires, un par discipline olympique, au sujet des Jeux de Rio de Janeiro, point d’orgue de cette nouvelle année.
La rédaction vous remercie d’avoir été si nombreux à nous prêter au jeu, en livrant vos pronostics pour cette grand-messe estivale tant attendue.
Selon vous, les prochains champions olympiques se nommeraient Simon Delestre, Michael Jung et Charlotte Dujardin, tandis que les podiums par équipes seraient dominés par la France en saut d’obstacles, l’Allemagne en concours complet et la Grande-Bretagne en dressage.
Grand Prix Magazine vous invite à découvrir les résultats complets de ces trois sondages, analysés et commentés.
 
Chaman, un roi tempétueux
À dix-sept ans, Chaman attire toujours autant les regards, séduisant tous les publics de la planète par sa prestance et son élégance rares. Indissociable compagnon de Ludger Beerbaum depuis six ans, ce fils de Baloubet du Rouet est capable du meilleur comme du pire.
Apparemment calme et d’une facilité déconcertante, le magnifique bai a tout de même gardé un caractère très entier, pouvant se montrer énergique, capricieux voire rétif. Itinéraire d’un surdoué qui a fini par trouver son pilote idéal.
 
Hélène Vattier, modestie, polyvalence et efficacité
Au fil des ans, Hélène Vattier s’est fait une place de choix dans l’univers plutôt masculin du complet français de haut niveau. Avec Quito de Balière, elle suit les traces de sa cadette, Gwendolen Fer, première femme depuis Marie-Christine Duroy de Laurière à monter en équipe de France. Humble et discrète, cette monitrice de quarante-trois ans a de vraies qualités à faire valoir. Rencontre avec une femme de cheval aussi occupée qu’attachante.
 
Aurélie Riedweg, cavalière de tous les défis
À trente-et-un ans, Aurélie Riedweg se lance dans une nouvelle aventure : disputer le Grand National en complet et en dressage, une grande première sur le circuit français. Pour ce faire, cette technicienne et coach hors pair a su s’entourer d’une solide équipe de cavaliers et propriétaires. La cavalière installée dans le Limousin revient sur son parcours et évoque ses ambitions.
 
Marina Joosten-Dupon, la passion jusqu’au bout de la longe
Marina Joosten-Dupon, l’emblématique longeuse du club hippique de Meaux, a dédié sa vie à la voltige. Présente dès les premiers Jeux équestres mondiaux, en 1990, récompensée avec nombre de ses athlètes et chevaux, elle poursuit sa carrière avec le même entrain et la même humilité. Son professionnalisme, sa sincérité et sa jovialité en font une référence dans cette discipline.
 
Adeline Hécart, humilité et ténacité en héritage
Baignée depuis sa plus tendre enfance dans le haut niveau, Adeline Hécart a pourtant mis plusieurs années à se consacrer véritablement aux chevaux. Pas plus douée qu’une autre à ses débuts, la jeune cavalière a fait valoir sa rage de vaincre et son courage, en profitant pleinement d’un système bien rodé issu de l’expérience de son père, Michel Hécart. Après une année 2015 marquée par un premier CSI 5* et une première victoire en CSIO 5* à Gijón, la Normande de vingt ans semble bien partie pour se faire un prénom parmi l’élite mondiale. Portrait d’une jeune femme pleine de vie.
 
Nervoso, une production à suivre
Depuis quelques années, Nervoso fait partie des meilleurs pères de jeunes chevaux, malgré une production assez peu importante. En 2015, ses produits de six ans ont été très remarqués. Avant de se consacrer à l’élevage, ce très beau bai made in Bretagne a accompli une belle carrière sportive sous la selle de Bruno Broucqsault.
 
Et comme chaque mois, vous pourrez également retrouver vos rubriques ‘technique jumping’, où Michel Robert passe la position du cavalier au rayon X, ‘vétérinaire’, dans lesquelles il est question de la gourme, ainsi que les pages Jeunes Chevaux ou encore l’actualité des régions.
 
Le numéro de février de Grand Prix Magazine est disponible en kiosques.

Abonnez-vous à Grand Prix Magazine ici
Ou achetez le numéro de décembre/janvier ici

À lire également...

Réagissez