Le monde rend hommage à Andres Rodriguez

Crédit : Noelle Floyd

Mardi 05 janvier - 09h42 | Johanna Zilberstein

Le monde rend hommage à Andres Rodriguez

Hier soir, la planète jumping a peu à peu appris le décès d'Andres Rodriguez dans un accident de voiture. Figure montante du saut d'obstacles, le Vénézuélien de trente ans, quarante-et-unième mondial, venait de boucler une magnifique saison, auréolée notamment d'une médaille d'argent aux Jeux panaméricains de Toronto, cet été.

 - Le monde rend hommage à Andres Rodriguez

Sophie Walker, passagère d'Andres Rodriguez, était cavalière amateur.
Crédit : Sportfot

C'est avec stupéfaction que le monde du saut d'obstacles a appris hier soir le décès d'Andres Rodriguez. À trente ans, le cavalier vénézuélien a été victime d'un accident de voiture à Wellington, en Floride, où il passait l'hiver afin de prendre part, comme chaque année, au mythique Winter Equestrian Festival. Mais, hier soir, Andres Rodriguez a perdu le contrôle de son véhicule et a manqué un virage. Sa passagère, Sophie Walker, est décédée sur le coup. Andres Rodriguez a quant à lui été transporté à l'hôpital dans un état critique. Il est décédé quelques heures plus tard.
Cavalier talentueux, Andres Rodriguez était sur le point de toucher son rêve du doigt : participer aux Jeux olympiques de Rio, cet été. En 2015, il avait réalisé une très belle saison, lors de laquelle il a notamment remporté le Grand Prix CSI 3* de Tryon, fin octobre, sur SF Ariantha, la jument avec laquelle il a également terminé troisième du Grand Prix CSI 3* de Langley, en août dernier. Avec Caballito, la monture avec laquelle il a participé aux Jeux équestres mondiaux de Normandie, en 2014, le Vénézuélien avait également pris la quatrième place du Grand Prix CSIO 4* de Wellington, début mars. Mais le point d'orgue de sa saison a sans aucun doute été sa médaille d'argent aux Jeux panaméricains de Toronto, obtenu avec Darlon van Groenhove. "C’est bien plus qu’une simple médaille, c’est surtout une qualification pour les Jeux olympiques de Rio de 2016", a-t-il confié, en septembre. "Chaque athlète rêve de pouvoir participer aux JO, et y aller et avec une vraie chance de bien performer représente beaucoup pour moi." Habitué des grands rendez-vous puisqu'il avait à son actif, entre autres, les Jeux équestres mondiaux de Lexington, en 2010, la finale de la Coupe du monde de Genève, la même année, ainsi qu'une médaille d'or aux Jeux Sud-américains de Medelin, avec Da Vinci, en 2010, il n'aurait raté pour rien au monde celui que lui donnait Rio en août prochain.
Sa passagère, Sophie Walker, était quant à elle cavalière amateur et était mariée au cavalier professionnel canadien Brian Walker.

"Une personne que tout le monde aimait tellement", Doda de Miranda

Une personne que tout le monde aimait tellement, Doda de Miranda - Le monde rend hommage à Andres Rodriguez

Fin octobre, Andres Rodrigues avait remporté le Grand Prix CSI 3* de Tryon avec SF Ariantha.
Crédit : Sportfot

Outre le bon cavalier, c'est surtout un homme aux qualités humaines exceptionnelles que saluent aujourd'hui les cavaliers du monde entier. "J'ai été honoré et chanceux d'avoir pu appeler Andres et Sophie des amis proches", a expliqué l'Irlandais Darragh Kenny. Le Brésilien Doda de Miranda a lui aussi rendu hommage au Vénézuélien par l'intermédiaire des réseaux sociaux. "Aujourd'hui, j'ai dit aurevoir à un grand ami et à une personne que tout le monde aimait tellement. Cet ami était un champion équestre, il a eu la plus haute médaille qui puisse exister, celle que l'on décerne aux êtres humains merveilleux. Il était propriétaire d'un coeur énorme qui va laisser beaucoup de nostalgie. Ce qui me réconforte, c'est la conviction qu'il est déjà aux côtés de Dieu. Repose en paix cher frère." 
S'il y a eu un mot très émouvant pour Andres Rodriguez, c'est la lettre que lui as adressée son coéquipier Pablo Barrios, très affecté par la disparition de son compatriote. "Cher Chepito, j'ai un chagrin immense depuis que tu nous as quitté de manière si inattendue. En tant que coéquipier dans tous ces championnats que nous avons partagé et en tant que Vénézuélien, je veux te remercier pour tous les succès que tu as apporté à notre pays durant ta carrière, en particulier lorsque tu nous as fait sentir si fiers d'être Vénézuéliens en apportant sa première médaille aux Jeux panaméricains à notre pays. Ce moment ne sera jamais oublié. Nous nous souviendrons toujours de l'être humain, le partenaire et l'athlète extraordinaire que tu étais. Ton ami et coéquipier à qui tu vas manquer pour toujours."

À lire également...

Réagissez