L'Homme entré dans la légende de l'année : Jeroen Dubbeldam

Le 23 août 2015, Jeroen Dubbeldam est entré dans le légende, devenant l'un des deux seuls cavaliers au monde à avoir été champion olympique, champion du monde et champion d'Europe.
Crédit : Scoopdyga

Lundi 28 décembre - 13h11 | Johanna Zilberstein

L'Homme entré dans la légende de l'année : Jeroen Dubbeldam

Pendant la période des fêtes, GrandPrix-Replay revient sur les hommes, femmes et chevaux qui ont fait l'année équestre 2015. Ce lundi 28 décembre, retour sur le titre de champion d'Europe de Jeroen Dubbeldam, décroché cet été à Aix-la-Chapelle et qui a permis au Néerlandais d'entrer dans la légende des sports équestres.

 - L'Homme entré dans la légende de l'année : Jeroen Dubbeldam

Jeroen Dubbeldam a mis un moment à réaliser l'exploit qu'il venait d'accomplir.
Crédit : Scoopdyga

En devenant champion d’Europe de saut d’obstacles, le 23 août dernier, à Aix-la-Chapelle, douze mois après son sacre mondial et quinze ans après son titre olympique, Jeroen Dubbeldam a rejoint Hans-Günter Winkler, le seul homme à avoir décroché les trois grands championnats ouverts aux cavaliers européens.
Salué par une standing ovation de deux bonnes minutes, Hans-Günter Winkler, quatre-vingt-neuf ans, n’aurait sûrement manqué ce spectacle pour rien au monde. Dans son jardin, le double champion du monde en 1954 et 1955, champion olympique en 1956 et champion d’Europe en 1957 a donc vu, cinquante-huit ans après lui, Jeroen Dubbeldam le rejoindre au panthéon des sports équestres. Au terme de deux manches parfaitement maîtrisées, sur un Zenith SFN encore plus souverain que l’an passé à Caen, le Néerlandais, presque abasourdi par l’ampleur de son exploit, a jeté un regard vers son clan, le poing serré, avant de rejoindre le centre du stade pour se nourrir de la clameur d’un public définitivement acquis à sa cause. Lui aussi a eu droit à sa longue standing ovation, et Hans-Günter Winkler s’est sûrement levé avec les 44.000 spectateurs assis de ce stade plus mythique qu’aucun autre.
À quarante-deux ans, ce cavalier de grands rendez-vous n’a donc pas manqué celui que lui proposait la grande histoire. Le Belge Grégory Wathelet sur Conrad de Hus et le Français Simon Delestre sur Hermès Ryan des Hayettes ont complété un magnifique podium individuel.

À lire également...

Réagissez