Rétro 2015 : avril, Éric Vigeanel s'offre une seconde vie professionnelle

Crédit : Scoopdyga

Mardi 22 décembre - 17h09 | Johanna Zilberstein

Rétro 2015 : avril, Éric Vigeanel s'offre une seconde vie professionnelle

Pendant deux semaines, GrandPrix-Replay se retourne sur l'année écoulée et revient sur les événements les plus marquants. Ce mardi 22 décembre, GrandPrix-Replay revient sur l'inattendue reconversion du Tricolore Éric Vigeanel, valeur sûre de concours complet devenu cavalier d'obstacles.

La saison de complet avait plutôt mal démarrée pour Éric Vigeanel. Sur son concours de rentrée, à Fontainebleau, le Vendéen chute le cross de la Pro 2 avec Uhlan des Étangs. Bilan : une omoplate fracturée et un mois d'arrêt pour le Vendéen, qui revient sur les terrains de concours mi-avril, à Vernoil. Mais il abandonne, d'abord avec Uhlan, puis avec Safran du Saul. La décision tombe finalement : le complétiste ne veut plus être complétiste. Désormais, il fera du saut d'obstacles. "Je ne cours plus le cross de manière sereine", explique-t-il. "J'ai même peur d'y aller. Je suis père de famille. J'ai consacré ma convalescence à réfléchir." À quarante-deux ans, Éric Vigeanel démarre donc une nouvelle vie professionnelle, faite de CSO et de coaching.
Une nouvelle qui n'échappe pas à Jérôme Verdier, qui dirige l'écurie Sens O'Riel. Quelques jours après son annonce publique, Éric Vigeanel se voit donc confier cinq chevaux d'obstacles : Usador du Rouet, Ryson Sitte, Vic de l'Oiselière, Ubama et Téglise du Mesnil. "Je suis vraiment reconnaissant à Jérôme Verdier de m'accompagner dans cette reconversion", se réjouit alors Éric Vigeanel. "J'espère être à la hauteur."
En tout cas, c'est ce que laisse présager la suite. Dès son premier concours international, lors du CSI 1* de La Baule, mi-mai, il remporte l'épreuve du samedi avec Rêve d'Été de Mirland. Les choses se passent tellement bien qu'il monte en gamme et s'attaque au CSI 2* de Chantilly, quelques temps plus tard. Et s'il y a encore du travail, les choses semblent aller dans le bon sens pour Éric Vigeanel, engagé dans le CSI 1* du Mans, le week-end dernier où il a signé deux parcours sans-faute avec Soline d'Henrol et Rêve d'Été de Mirland.
L'année écoulée a donc marqué un sérieux tournant dans la vie d'Éric Vigeanel, qui n'en reste pas moins une figure emblématique du concours complet tricolore, avec à son actif une vingtième place aux Jeux olympiques de Hong Kong en 2008 avec Coronado Prior. Il ne faut pas oublier pour le pilote deux finales de Coupe du monde, en 2004 et 2008, et deux championnats d'Europe, en 2007 et 2009.

À lire également...

Réagissez